La femme iranienne dans l’espace public post-révolutionnaire à travers les œuvres des romancières contemporaines (1990-2005). Les mots et les enjeux

Thèse de doctorat en Sociologie - EHESS
Par Leyla FOULADVIND
Sous la direction de Farhad KHOSROKHAVAR
Année de soutenance 2012
Très honorable

Publication

Les mots et les enjeux : le défi des romancières iraniennes
Editeur : L’Harmattan
Année : 2014

Résumé

Français Anglais
L'accès contrôlé et conditionné des Iraniennes à l'espace public a nécessité une approche différente, axée sur la problématique de l'ambiguïté de la séparation privée-publique. L'intérêt porté sur le statut privé de la femme au sein de l'environnement familial qui constitue la première grande partie de la thèse, cherche à mettre en évidence le lien indéniable entre le statut de la femme iranienne dans la sphère privée (familiale, conjugale et intime) et dans l'espace public (urbain, professionnel et social). L'étude détaillée de l'accès des femmes iraniennes à l'espace public (à l'éducation, à l'emploi et à la socialisation), dans la deuxième partie, révèle que la question féminine, avec toutes ses ambivalences, est un enjeu majeur de la démocratisation de la société iranienne. De plus, le «Je» narratif annonce la naissance de l'individu féminin, partiellement autonome mais très sécularisé et consciente. Les revendications inédites de ce «quasi-individu» remettent en question, l'ensemble de l'organisation traditionnelle du pouvoir et son caractère oppressif, interventionniste et arbitraire.