L’esthétique de soi Individu(s), corporéité(s) et apparence(s) genrée(s)

Thèse de doctorat en Sociologie - Université Paris Descartes
Par Marion BRAIZAZ
Page personnelle
Sous la direction de Danilo Martuccelli
Année de soutenance 2016

Résumé

Français Anglais
Faire du rapport des individus à leur apparence une véritable question sociologique, tel fut l’enjeu de cette thèse. A travers la mise en œuvre d’une enquête qualitative auprès de 60 individus (32 femmes et 28 hommes), âgés de 21 à 52 ans, notre ambition a ainsi été d’étudier les modalités de l’expérience esthétique des individus. Pour ce faire, nous nous sommes appuyés sur l’outil analytique du genre. En étudiant l’apparence comme une théâtralisation de la facette genrée de l’identité des individus, nous avons ainsi pu appréhender combien les pratiques esthétiques représentaient des modalités essentielles de la recomposition contemporaine des existences genrées. Notre enquête nous a ainsi amenée à penser que la posture analytique la plus légitime pour une sociologie de l’apparence est celle qui envisage cet objet « apparence » avant tout comme une expérience réflexive à laquelle chacun se trouve confronté, le rapport au corps constituant un support identitaire central pour l’individu contemporain.
To consider the relationship of individuals with their own body and appearance as a real sociological question, it was the aim of this thesis. With a qualitative survey of 60 individuals (32 women, 28 men), aged from 21 to 52 years old, our ambition was to investigate the terms of the aesthetic experience of individuals. To that end, we used the analytical tool of gender and we studied the appearance as a dramatization of the gendered facet of individual identity. It has enabled us to highlight how the consistency of the body and aesthetic practices represent essential modalities regarding the contemporary restructuring of gendered lives. Our investigation lets us think that the most legitimate analytical posture “for a sociology of appearance” is the one considering this item "appearance" first and foremost as a reflexive experience to which everyone is faced, relationship with the body constituting a central identity support for the contemporary individual.