Impact de l’ostracisme au sein d’un groupe d’individus de même sexe ou de sexe opposé sur les performances à plusieurs tâches stéréotypées selon le genre

Thèse de doctorat en Psychologie - Université de Bordeaux
Par Anthony CURSAN
Sous la direction de Marie-Line FELONNEAU
et la co-direction de Alexandre PASCUAL
Année de soutenance 2014

Résumé

Français Anglais
Avec cette recherche, nous étudions l’impact de l’ostracisme (sentiment d’exclusion sociale)sur la performance à plusieurs tâches stéréotypées selon si celui-ci provient de personnes demême sexe ou de personnes de sexe opposé. Plusieurs travaux ont pu montrer quel’ostracisme pouvait altérer la performance cognitive (Baumeister, Twenge & Nuss, 2002).Des recherches ont pu également montrer que le fait de réaliser une tâche en même temps queplusieurs personnes de sexe opposé pouvait entraîner une diminution de performance si cettetâche était négativement stéréotypée pour le sexe de la personne c ible (Inzlicht & Ben-Zeev,2000). En référence à ces travaux, nous nous attendions à ce que l’ostracisme entraîne unediminution de performance et à ce que cet effet, pour une tâche négativement stéréotypée, soitd’autant plus fort que celui-ci provient de personnes de sexe opposé plutôt que de personnesde même sexe. Nous avons testé cette hypothèse à partir de 4 expériences : trois réalisées surdes échantillons féminin (avec une tâche numérique) et une sur un échantillon masculin (avecune tâche affective). Une analyse cumulée des expériences réalisées sur un échantillonféminin a également été proposée. Nous ne sommes finalement pas parvenus à valider notrehypothèse. Au contraire, nous avons pu constater que seul l’ostracisme de la part depersonnes de même sexe que soi entraînait une diminution de performances sur une tâchenégativement stéréotypée. Plusieurs pistes sont proposées pour interpréter ce résultat que nousavons pu mettre en évidence à plusieurs reprises.
With this research, we study the impact of ostracism (the feeling of social exclusion) onperformance on several stereotyped tasks, depending on the sex of the ostracism's source.Many researches showed that ostracism could lead to cognitive performance decrease(Baumeister, Twenge & Nuss, 2002). Some studies also pointed out that executing a task atthe same time as members of the opposite sex may cause a decrease in performance, if thetask is negatively stereotyped toward the targeted person (Inzlicht & Ben-Zeev, 2000).According to those studies, we were expecting ostracism would lead to performance decrease,and also that this effect (for a negatively stereotyped task) would be more pronounced,coming from members of the opposite sex. We tested this hypothesis with 4 experiments: 3 onfemale samples (using numeric task) and one on male sample (using an affective task). Wealso proposed a cumulated analysis of experiments conducted on female samples. Eventually,we didn't validate our hypothesis. On the contrary, we observed that only ostracism fromsame-sex persons led to performance decrease on a negatively stereotyped task. We proposeda number of leads to interpret the result we repeatedly highlighted.