Horizons diasporiques dans la littérature transculturelle de trois auteures d’origine chinoise d’expression allemande : Luo Lingyuan, Xu Pei et Lin Jun

Thèse de doctorat en Etudes germaniques - Université Paris-Sorbonne
Par Jenny BUSSEK
Sous la direction de Bernard BANOUN
Année de soutenance 2017

Résumé

Français Anglais
Alors qu’un nombre croissant d’écrivains allochtones d’expression allemande avance de la périphérie au centre du champ littéraire allemand, les auteurs d’origine chinoise restent assez méconnus. En les présentant ici, nous souhaitons combler une lacune, notre propos se concentrant sur les œuvres de trois auteures : Luo Lingyuan, Xu Pei et Lin Jun. Ces dernières ne publient que de la fiction : des nouvelles, des romans et de la poésie. Afin de clarifier les conditions dans lesquelles elles ont fait leur entrée sur la scène littéraire allemande, nous replaçons la littérature « chinoise » d’expression allemande dans son contexte d’émergence. Le rappel de l’historique des relations germano-chinoises depuis la période coloniale jusqu’à aujourd’hui précède un retour sur l’histoire de la littérature d’expression allemande depuis les années 1970. Mobilisant le concept d’« existence diasporique », l’objectif de cette étude est de proposer une première analyse littéraire interne de leurs textes, dont le caractère transculturel est illustré à travers trois enjeux : temporel, spatial et identitaire. Par le détour de la confrontation directe et croisée avec les œuvres, qui problématisent le caractère transnational, transculturel et plurilingue des sujets, notamment féminins, en diaspora, nous interrogeons finalement la conception monoculturelle et monolingue de l’identité d’une part et de la littérature dite « allemande » d’autre part, dont nous montrons qu’elle se nourrit d’influences culturelles diverses et dépasse l’horizon national.
While an increasing number of foreign-born writers using German are leaving the fringes of the German literary scene and gaining prominence, authors of Chinese origin are still relatively unknown. We endeavour to fill this gap with a focus on the works of three of them: Luo Lingyuan, Xu Pei and Lin Jun. Their publications are exclusively fictional: short-stories, novels and poetry. In order to highlight the conditions in which they entered the German literary scene, we place the literature written by Chinese in German in its context of emergence. We first present the history of Sino-German relations from the colonial period until today. Then, we describe the evolution of the literature written in German language since the 1970s. Using the concept of “diasporic existence”, the aim of this study is to offer an initial internal literary analysis of the texts. Our ambition is to show their transcultural character in the light of three notions: time, space and identity. Through a direct and cross-cutting confrontation with these literary works that problematise the transnational, transcultural and multilingual quality of diasporic subjects (notably women), we finally question the monocultural and monolingual conception of identity on the one hand, and of the so-called “German” literature on the other, by pointing to the fact that the latter is impacted by diverse cultural influences and therefore exceeds the limits of the national horizon.