Genre et engagement : devenir ’’porteur∙e de valises’’ en guerre d’Algérie (1954-1966)

Thèse de doctorat en Histoire - Université Lumière Lyon 2
Par Charlotte GOBIN
Sous la direction de Sylvie SCHWEITZER
Année de soutenance 2017

Résumé

Français Anglais
Cette thèse questionne la manière dont certain∙e∙s hommes et femmes, Français∙e∙s et Européen∙ne∙s, ont été amené∙e∙s à prendre position contre la politique française en Algérie, jusqu’à rejoindre le soutien clandestin au Front de Libération Nationale (FLN) et qui sont surnommé∙e∙s les « porteur∙e∙s de valise ». Questionner le genre de l’engagement dans le soutien dans le contexte spécifique de la guerre d’Algérie permet d’enrichir et de nuancer l’analyse traditionnelle de l’engagement. La recherche fait ainsi apparaître la construction sociale et historique du féminin et du masculin, dont découle une bicatégorisation sexuée et hiérarchisée qui conditionne, structure ou exerce une influence sur l’entrée en militantisme, les modes de militance ou encore l’analyse des mobilisations collectives. Elle souligne la diversité des modes de socialisation ou d’entrée en militantisme et met au jour la variété des formes de soutien, souvent gommée par l’usage de l’expression générique « porteur∙e de valises ».