Françoise Collin. La révolution permanente d’une pensée discontinue

Thèse de doctorat en Philosophie - Università del Salento, Université Paris Descartes
Par Mara MONTANARO
Sous la direction de Michela MARZANO
et la co-direction de Marisa FORCINA
Année de soutenance 2013
Très honorable avec félicitations du jury

Résumé

Français Anglais
Philosophe féministe, philosophe et féministe, écrivaine et essayiste, Françoise Collin nous a quittés le 1er septembre 2012. Dans cette thèse, la première consacrée à ses travaux, j’ai visé à faire émerger la spécificité de Françoise Collin, une philosophe qui n’a eu de cesse de chercher à concilier sa praxis philosophique avec son engagement féministe. J’ai utilisé non seulement l’ensemble de ses écrits déjà publiés, mais aussi beaucoup de textes inédits et inconnus jusqu’à présent en ayant eu accès aux archives privées de Françoise Collin. La thèse est construit en trois parties, précédées d’une introduction et d’une prémisse et suivies d’une conclusion et d’une bibliographie.
Mots clés
Philosophie