Femmes et politiques d’immigration au Canada (1945-1967) : au-delà des assignations de genre ?

Thèse de doctorat en Histoire - Université d’Angers
Par Sheena TRIMBLE
Sous la direction de Yves DENECHERE
Année de soutenance 2015

Résumé

Français Anglais
Entre 1945 et 1967, le Canada accueille une des plus importantes vagues d’immigration de son histoire : presque trois millions d'immigrants. À la même époque,la vie des femmes est souvent représentée comme immuable, jusqu'à leur éveil soudain à la fin des années1960. Il est pourtant difficile de croire qu'elles n'accordent aucune attention à l’arrivée de milliers d'immigrants chaque année. Leur vécu entre 1945 et 1967 est beaucoup plus complexe et nuancé que les représentations de leur apolitisme et de leurs préoccupations maternelles ne le laissent supposer.Cette thèse étudie le rôle de femmes – immigrantes,politiques, salariées, femmes au foyer, membres d'associations et de groupes minoritaires – dans l'évolution des politiques d'immigration entre 1945 et1967. Ces politiques offrent la possibilité de vérifier si,lorsqu'il s'agit d'un domaine considéré comme moins directement lié aux intérêts proprement dits des femmes, celles-ci s'y intéressent, trouvent des espaces pour en débattre, essaient de transmettre leurs avis aux décisionnaires et sont écoutées. Un engagement lié aux politiques d'immigration suggère un effort de la part des femmes pour sortir de la sphère privée, sphère assignée comme leur place principale et appropriée.Analyser le niveau d'implication des femmes dans les politiques d'immigration interroge les représentations et les assignations des femmes de l'époque ainsi que les tendances culturelles, les relations sociales et les jeux de pouvoir qui les produisent. Il permet d'autre part d’exposer les barrières érigées contre l'implication des femmes dans l'espace public politique et les discours qui les dirigent vers le foyer.