Faire et défaire la virilité. Les stérilisations masculines volontaires en Europe dans l’entre-deux-guerres

Thèse de doctorat en Histoire contemporaine - Université de Genève
Par Elodie SERNA
Sous la direction de Sandrine Kott (université de Genève)
et la co-direction de Sylvie Aprile (université de Lille)
Année de soutenance 2018
Très honorable avec félicitations du jury

Résumé

Français Anglais
Depuis l’exploration naissante de l’économie endocrine du masculin jusqu’aux opérations de revitalisation pratiquées dans les années 1920 et 1930, cette thèse montre de quelle manière diverses opérations génitales, dont la vasectomie, participent des stratégies médicales de construction du masculin. En parallèle, la stérilisation masculine volontaire est explorée dans le cadre de projets eugénistes à partir d’une campagne pour la légalisation de la stérilisation en Grande-Bretagne, de débats au sein de la Ligue mondiale pour la réforme sexuelle et du mouvement néo-malthusien français. L’évolution des normes de masculinité et de paternité est enfin questionnée par le recours à la vasectomie comme moyen contraceptif de convenance. L’organisation de vasectomies clandestines, la répression et la réprobation sociale qu’elles suscitent interrogent la disposition de soi du côté des hommes et le rôle normatif de la procréation. Le caractère polysémique des stérilisations permet ainsi d’explorer globalement les reconfigurations de la masculinité à une échelle transnationale.
Doing and undoing Manliness. Voluntary male Sterilizations in Europe in the Interwar Period. From the nascent exploration of the endocrine system of the male to the revitalization operations performed in the 1920s and 1930s, this thesis shows how various genital operations, including vasectomy, contribute to medical strategies for the construction of masculinity. In parallel, voluntary male sterilization is explored in the context of eugenicist projects on the basis of a campaign for legalizing sterilization in Great Britain, the debates within the World League for Sexual Reform and the french neo-malthusian movement. The evolution of the norms of masculinity and paternity is finally questioned by the use of vasectomy as a convenient contraceptive method. The organization of clandestine vasectomies, the repression and social disapproval they generate question men's self-determination and the normative role of procreation. The polysemous nature of sterilizations thus makes possible the overall exploration of the reconfigurations of masculinity on a transnational scale.