Des équilibres instables. Construction de soi et relations familiales chez les lesbiennes maghrébines migrantes et d’ascendance maghrébine en France

Thèse de doctorat en Sociologie - Université Paris 8 Vincennes-Saint-Denis
Par Salima AMARI
Page personnelle
Sous la direction de Jane FREEDMAN
Année de soutenance 2015
Très honorable avec félicitations du jury

Résumé

Français Anglais
À partir d’une enquête par récit de vie auprès de vingt et une lesbiennes et d’une observation de terrain, cette thèse se propose de rendre compte de la construction sociale des itinéraires croisés en tant que femmes maghrébines migrantes ou d’ascendance maghrébine et en tant que lesbiennes. En effet, ces lesbiennes agissent sur deux fronts : ce qui relève de la construction de soi d’une part et ce qui concerne la gestion des relations familiales qu’elles tentent souvent de préserver, d’autre part. Le but de cette recherche à travers son approche intersectionnelle est de (re)penser les différentes dominations de sexe/genre, de race, classe et sexualité sans ordre hiérarchique. Elle propose une analyse qui permet de mettre à jour les mécanismes d’oppression et les stratégies de résistance. Cette étude montre également que les carrières lesbiennes sont jalonnées par un certain nombre d’obstacles en lien avec les contraintes au mariage hétérosexuel et à la maternité. Ces carrières lesbiennes sont construites soit sur des ruptures familiales, soit sur des équilibres instables entre leurs vies de lesbiennes d’un côté et leurs relations familiales de l’autre. Ainsi, face à ces contraintes socio-familiales hétéronormatives, de nombreuses lesbiennes maghrébines migrantes et d’ascendance maghrébine privilégient la loyauté filiale et continuent à vivre leur vie affective et sexuelle lesbienne.
From a life story survey of twenty one lesbians and a field observation, this dissertation proposes to explain the social construction of cross paths as Maghrebi migrants women or North African descent and as lesbians. Indeed, these lesbians act on two fronts. Indeed, these lesbians act on two fronts : what concerns self-construction on the one hand and the management of family relationships which they often attempt to preserve on the other hand. The aim of this research through its intersectional approach allows to (re) think the different dominations (gender, race, class, sexuality) without hierarchical order. It suggests an analysis that allows to update the mechanisms of oppression and the strategies of resistance. The lesbians careers are marked by some obstacles linked to the constraints to heterosexual marriage and motherhood. These lesbians careers are built either on family breakdown, or on unstable equilibria between lesbians lives on one side and family relations on the other. So, faced with these socio-heteronormative family constraints, many Maghrebi lesbians migrants or North African descent prefer filial loyalty and continu to live their emotional and sexual lives as lesbians.