Articuler assistance médicale à la procréation (AMP) et vie professionnelle : le travail invisible des femmes

Thèse de doctorat en Sociologie, Démographie - Université de Caen Normandie
Par Irène-Lucile HERTZOG
Sous la direction de Didier LE GALL
Année de soutenance 2016

Résumé

Français Anglais
À partir d’une enquête qualitative menée auprès de femmes professionnellement actives engagées dans des parcours d’assistance médicale à la procréation, cette recherche met en évidence que l’AMP est un révélateur privilégié des tensions contemporaines inhérentes à la division sexuée du travail. Le contrat social procréatif à l’œuvre dans notre société place les femmes dans la délicate position de vouloir devenir mères – ce qui correspond d’ailleurs à des projets de couple – sans que politiques et employeurs.euses ne soutiennent avec cohérence les femmes dans leur entreprise, tant au niveau matériel que symbolique. L’analyse des entretiens semi-directifs conduits auprès de femmes engagées dans des protocoles de Fécondation in vitro révèle que c’est parce que la procréation est socialement invisibilisée comme travail que l’articulation entre vie professionnelle et AMP contraint les femmes à trouver des « arrangements » pour articuler leur double travail dit productif et re.productif.Retour ligne automatique