Accords et désaccords. Pratiques et représentations de la guitare à Madrid et en Andalousie de 1883 à 1922

Thèse de doctorat en Espagnol - Université Sorbonne Nouvelle Paris 3
Par Vinciane TRANCART
Page personnelle
Sous la direction de Marie FRANCO
Année de soutenance 2014
T.H. avec félicitations du jury à l’unanimité

Résumé

Français Anglais
Sous la Restauration, la guitare est évoquée à Madrid et en Andalousie comme l’instrument national. Ce cliché se révèle être un symbole paradoxal d’une identité en débat : associée à un modèle féminin sensuel et faible, la guitare est pourtant surtout jouée par des hommes et ses pratiques se diversifient, en raison de transformations techniques et de l’évolution musicale. La composition par Falla de l’Hommage à Debussy (1920) et le I Concours de Cante Jondo à Grenade (1922) attestent sa progressive reconnaissance. En parallèle, la loi sur la presse de 1883 favorise la multiplication de représentations littéraires et plastiques qui imprègnent l’imaginaire. Elles influencent la réception d’un instrument certes applaudi, mais méconnu, voire rejeté à cause de sa présence en des lieux décriés. Le stéréotype, imprégné de la notion d’efféminement, dégradation sociale, politique et morale, est contesté, mais la guitare revêt une dimension symbolique originale, à travers l’émotion suscitée.
During the Restoration, the guitar is repeatedly mentioned in Madrid and Andalusia as the national instrument. This stereotype proves to be a paradoxical symbol of an identity under debate: the guitar is associated to a feminine, sensual and weak model but it is played above all by men and its practices diversify, because of technical changes and the musical evolution. The composition by Falla of Homenaje a Debussy (1920) and the I Contest of the “Cante Jondo” in Granada (1922) testify to its gradual recognition. Meanwhile, the press law (1883) favors the proliferation of numerous literary and visual representations that impregnate the imagination. They influence the reception of an instrument which is both appreciated, disregarded, and rejected because of its presence in decried places. Steeped in the notion of effeminacy as a social, political and moral degradation, this stereotype is disputed, but the guitar takes on an original symbolic dimension, through the emotions it provokes.