Master en sciences sociales / Sociologie - Genre, politique et sexualité

EHESS - France

Plus d'informations

Résumé

Français Anglais
La spécialité Genre, politique et sexualité de la mention Sociologie offre une formation exigeante en sociologie générale (concepts, méthodes et connaissances fondamentales) articulée à une spécialisation dans le domaine des études sur le genre et la sexualité. Ces études ne forment pas seulement un nouveau champ de connaissances et d’investigation empirique : elles offrent des outils analytiques pour repenser de manière critique les paradigmes dominants et les objets consacrés des sciences sociales. Le genre, que l’on peut définir comme la construction sociale de la dichotomie hiérarchisée hommes/femmes, masculin/féminin, traverse l’ensemble des univers sociaux et des représentations symboliques. Le genre ne peut être dissocié des autres rapports de pouvoir : il s’imbrique étroitement dans les rapports sociaux de sexualité (construction sociale, catégorisation et hiérarchisation du désir), de classe, de « race » ou d’âge. D’où l’importance d’analyser la manière dont ces différents rapports sociaux s’articulent les uns aux autres et se façonnent mutuellement. Les étudiant.e.s de cette spécialité suivent un tronc commun composé de deux séminaires fondamentaux, l’un en sociologie générale et l’autre en études sur le genre et la sexualité. Ils/elles doivent également suivre des séminaires de formation à la méthodologie des sciences sociales (entretiens, ethnographie, analyse de discours, méthodes quantitatives...). Dès le niveau M1, cette formation méthodologique est mise en pratique { travers la réalisation d’une enquête empirique et la rédaction d’un mémoire de recherche. En accord avec leur tuteur/trice, les étudiant.e.s composent leur parcours en participant à des séminaires de recherche non seulement de la spécialité Genre, politique et sexualité et de la mention Sociologie, mais aussi d'autres disciplines des sciences sociales que la sociologie : l’interdisciplinarité, au cœur de la conception des sciences sociales à l'EHESS, est l'un moteur de production et de reconfiguration des savoirs sur le genre et la sexualité. La spécialité Genre, politique et sexualité de la mention Sociologie offre une formation exigeante en sociologie générale (concepts, méthodes et connaissances fondamentales) articulée à une spécialisation dans le domaine des études sur le genre et la sexualité. Ces études ne forment pas seulement un nouveau champ de connaissances et d’investigation empirique : elles offrent des outils analytiques pour repenser de manière critique les paradigmes dominants et les objets consacrés des sciences sociales. Le genre, que l’on peut définir comme la construction sociale de la dichotomie hiérarchisée hommes/femmes, masculin/féminin, traverse l’ensemble des univers sociaux et des représentations symboliques. Le genre ne peut être dissocié des autres rapports de pouvoir : il s’imbrique étroitement dans les rapports sociaux de sexualité (construction sociale, catégorisation et hiérarchisation du désir), de classe, de « race » ou d’âge. D’où l’importance d’analyser la manière dont ces différents rapports sociaux s’articulent les uns aux autres et se façonnent mutuellement. Les étudiant.e.s de cette spécialité suivent un tronc commun composé de deux séminaires fondamentaux, l’un en sociologie générale et l’autre en études sur le genre et la sexualité. Ils/elles doivent également suivre des séminaires de formation à la méthodologie des sciences sociales (entretiens, ethnographie, analyse de discours, méthodes quantitatives...). Dès le niveau M1, cette formation méthodologique est mise en pratique { travers la réalisation d’une enquête empirique et la rédaction d’un mémoire de recherche. En accord avec leur tuteur/trice, les étudiant.e.s composent leur parcours en participant à des séminaires de recherche non seulement de la spécialité Genre, politique et sexualité et de la mention Sociologie, mais aussi d'autres disciplines des sciences sociales que la sociologie : l’interdisciplinarité, au cœur de la conception des sciences sociales à l'EHESS, est l'un moteur de production et de reconfiguration des savoirs sur le genre et la sexualité.
Our two-year Master’s program brings together sociologists and historians from the Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) and other major institutions in France, including the Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS). We aim to provide students with outstanding interdisciplinary training in gender and sexuality studies along with core training in the ‘major’ discipline of their specialty: sociology or history. Both gender (as the social construction of a hierarchical, binary sexual difference) and sexuality (as the social construction, categorization and hierarchization of desire) are at the center of our program: they are studied in interrelation, as they closely shape each other. We also pay particular attention to the articulation between gender, sexuality, and other power relations with which they are intertwined, such as class and race. We contend that the study of gender and sexuality is vital to interdiscipinary research, in that it challenges and offers analytic tools to rethink the dominant paradigms of human and social sciences. Throughout the two-year program, each student must follow compulsory, “core” courses, in order to acquire a solid theoretical and methodological background. She/he is also requested to follow a number of seminars of her/his choice, both in the Gender, Politics & Sexuality program and in other social science subjects offered at the EHESS, according to her/his major discipline and intellectual interests. Students can either complete the two years of the Master’s program, or follow the program for a single year (Master 1 or Master 2). After completion of the Master 2 year, students graduate with an EHESS master’s degree in their major (Sociology or History), with a specialization in “Gender, Politics and Sexuality”.