L’IHRIM - Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités

L’IHRIM (Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités) est une UMR transséculaire (XVIe-XXe siècles) et pluridisciplinaire (philosophie, littératures française et étrangères, musicologie, études théâtrales, histoire de l’art, histoire des sciences et des techniques).

La spécificité des recherches de l’IHRIM consiste en une approche historicisée des idées et des représentations littéraires, symboliques, artistiques et scientifiques. Ceci à pertir de la convinction que l’on ne peut comprendre le monde contemporain dans ses racines et ses structures que par une profonde connaissance du passé dont il est issu.

L’UMR 5317 IHRIM est née le 1er janvier 2016 de la fusion des UMR LIRE et IHPC sur la base de la similarité de leurs objets et de leurs méthodes de recherche, comme de leur complémentarité historique.

L’UMR 5611 LIRE (1995-2015) était une équipe pluridisciplinaire (littératures françaises et anglophones, musique, arts de la scène et de l’image) dont les recherches portaient sur la période menant du XVIIIe au XXe siècle. Son originalité résidait dans son effort pour restituer dans toute son extension (sans limites de canon, de genre ou de support) la littérature et les arts, requestionnés selon des thématiques actuelles et selon une approche résolument historique qui relevait d’une poétique historicisée des formes littéraires et artistiques.

L’UMR 5037 IHPC (1997-2015) réunissait des philosophes, des historiens et des spécialistes de littératures françaises et étrangères. Son champ d’études couvrait l’âge classique au sens large du terme, c’est-à-dire l’époque de la première modernité. Largement pluridisciplinaire, l’unité et la dynamique de l’équipe découlaient d’une certaine idée de l’histoire de la philosophie et de la vie des idées et des lettres à l’Âge classique, conçue de façon interdisciplinaire, ce qui exigeait une collaboration étroite entre historiens des sciences, de la philosophie, des idées, de la littérature, de la musique et des arts. Par ailleurs, l’IHPC s’était donné pour objet d’étude un « Âge classique » long (de la Renaissance aux Lumières et à leurs réceptions), partant du postulat que les grands mouvements de l’histoire des idées ne se laissent lire que sur le long terme.

Forte de la synergie scientifique et méthodologique des deux UMR dont elle est issue, l’IHRIM entend s’affirmer par sa masse critique et la puissance de sa structuration comme l’une des équipes de référence en SHS au niveau national et international. Fière de son héritage, elle entend poursuivre les projets en cours selon les axes qui ont été retenus dans son projet quinquennal (éditions et histoire du livre ; histoire et imaginaire des sciences et des techniques ; les normes, les canons et leurs critiques ; histoire des doctrines philosophiques, politiques et sociales des modernités ; Arts : discours, formes et pratiques). Elle compte pour cela poursuivre le très important effort engagé depuis des années dans les éditions critiques, (imprimées ou électroniques), impulser la synergie entre les chercheurs de la nouvelle équipe (écoles thématiques, séminaires itinérants entre les différents sites, etc.), veiller à la formation à la recherche dispensée à ses doctorants et inciter et favoriser la réponse de ses chercheurs aux appels de projet nationaux et européens.

Organisation

- L’UMR 5317 est structurée, du point de vue administratif, en cinq équipes de site :

  • IHRIM-ENS
  • IHRIM-Lyon 2
  • IHRIM-Lyon 3
  • IHRIM-Saint-Étienne
  • IHRIM-Clermont Ferrand 2

- Du point de vue scientifique, l’IHRIM est structuré en 5 axes :

  • Éditions et histoire du livre
  • Histoire et imaginaire des sciences et des techniques
  • Les normes, les canons et leurs critiques
  • Histoire des doctrines philosophiques, politiques et sociales des modernités
  • Arts : discours, formes et pratiques

Ces axes sont animés par différents groupes de travail.

  • Directeur : Olivier BARA