ADES - Anthropologie bio-culturelle, Droit, Ethique & Santé

ULR 7268

L’UMR 7268 ADÉS a trois autorités de tutelles Aix-Marseille Université (AMU), l’Etablissement Français du Sang (EFS) et le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS).

A cela s’ajoutent des relations encadrées par l’intermédiaire de conventions avec le Service Régional de l’Archéologie (SRA-PACA), avec l’Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), avec l’IHU maladies infectieuses, ou encore avec la société de recherches archéologiques Eveha.

L’UMR 7268 ADÉS est attachée à l’Institut Ecologie et Environnement (INEE) du CNRS. L’ensemble des chercheurs CNRS sont affectés à la section 31 Hommes et milieux : Évolution, interactions. En revanche les appartenances aux sections du CNU de nos collègues enseignant-chercheurs sont plus diversifiées, puisqu’elles concernent les sections 01, 02, 03, 17, 20, 43, 47, 45, 46, 53, 54, 56 et 74.

L’UMR 7268 ADÉS est rattachée à trois Ecoles doctorales : l’ED 62 Sciences de la vie et de la santé, l’ED 67 Sciences juridiques et l’ED 251 Sciences de l’environnement.

Depuis son origine, notre UMR s’est distinguée dans la conjugaison d’axes de recherche bio-culturels qui ont construit leurs objets comme d’emblée pluridisciplinaires.
Dans le projet scientifique de ce contrat (2012-2016), il s’agit donc de développer une recherche en Anthropologie bio-culturelle conjuguée au Droit, à l’Ethique et à l’Anthropologie de la santé, qui privilégie les lectures pluridisciplinaires et les enjeux sociétaux de compréhension globale et complexe.
Les collaborations effectives avec des scientifiques d’horizons disciplinaires différents, initiées précédemment avec des chercheurs de l’EFS ou d’autres disciplines scientifiques (ethnologie, anthropologie de la santé, philosophie, médecine légale, odontologie, imagerie médicale, etc.) ont permis de construire des projets efficaces et féconds autour d’objets anthropologiques.
Dans la même perspective, et pour renforcer cette originalité féconde, des collaborations sont établies aujourd’hui avec nos collègues du Droit de la santé comme avec ceux de l’Ethique bio-médicale. Cette association ouvre de nouvelles perspectives de recherches transversales, pertinentes et prometteuses, à titre d’exemples trois d’entre elles peuvent être rapidement évoquées ici : le statut des restes humains à vocation scientifique, les réponses sociétales face au vieillissement de la population, le don du corps et le don d’organes à visées et usages scientifiques et thérapeutiques. Autour de questions sociétales d’une telle importance les anthropologues se doivent d’être présents et même de jouer un rôle constructif. L’UMR 7268 ADÉS de par sa composition Université, CNRS et EFS, et les provenances pluridisciplinaires de ses membres fédérera une telle dynamique.

Enfin, au-delà de ses missions de recherche, l’UMR 7268 ADÉS joue un rôle important dans la formation à et par la recherche à travers Masters, Doctorats d’Université et Thèses d’exercice et ce par l’implication de chacun de ses membres et les possibilités d’accueil de notre structure. L’UMR est ainsi laboratoire d’accueil de cinq Masters :

  • Anthropologie biologique (master recherche)
  • Ethique, science, santé, sociétés (master recherche)
  • Droit privé et public de la santé (master recherche)
  • Droit médical et pharmaceutique (master professionnel)
  • Expertise dans le système pénal national et international (master professionnel)

L’UMR 7268 ADÉS se répartit aujourd’hui en 4 équipes et 9 thématiques.

- Correspondant : Guylène NICOLAS