Le féminisme d’Etat en France et au Québec

Féminisme d’État en France et au Québec

Anne Revillard, sociologue, professeure associée à Sciences-Po.

Table ronde animée par Florence Rochefort, historienne, chargée de recherche au GSRL EPHE/CNRS.

Jeudi 9 mars 2017, 18h30, Columbia Global Centers, Paris

Présentation par Anne Revillard (sociologue, professeure associée à Sciences-Po, OSC-LIEPP) de son livre La cause des femmes dans l’État Une comparaison France-Québec, (Grenoble, PUG, 2016)
avec Bibia Pavard (historienne, maîtresse de conférence à l’IFP- Paris 2), discutante.

L’amélioration du statut social des femmes et la déstabilisation des inégalités entre les sexes ont constitué une des transformations sociales les plus marquantes du XXe siècle. L’ouvrage « La cause des femmes dans l’État » montre comment des institutions gouvernementales ont participé à cette dynamique de changement social, à partir d’une étude des Secrétariats d’États, conseils consultatifs et autres instances étatiques qui, depuis les années 1960, ont été chargés d’une mission de promotion des droits et du statut des femmes. Dans le cadre d’une comparaison franco-québécoise, Anne Revillard s’intéresse aux institutions et orientations de ce « féminisme d’État », à ses figures publiques mais aussi à ses actrices moins visibles, défendant la cause des femmes par un travail administratif plus feutré. À partir d’une démarche de politique comparée et de sociologie de l’action publique, elle montre comment politique contestataire et politique publique s’articulent pour ces institutions promouvant la cause des femmes dans et par l’État.

Adresse du Columbia Global Centers / Paris : 4 rue de Chevreuse, 75006 Paris

L’Institut du Genre organise « Les jeudis du Genre », en partenariat avec le Columbia Global Centers / Paris à Reid Hall. Ces rencontres sont l’occasion de présenter des publications récentes ou de débattre de thématiques d’actualité.