Sexualité, néolibéralisme, extractivisme, retours de deux mobilisations en Amérique latine

Jeudis du genre - la séance du 5 avril 2018, 17h30-19h30, à l’Institut des Hautes Etudes de l’Amerique Latine, au 28 Rue Saint-Guillaume, Paris 7e. Une table ronde animée par Delphine Lacombe (Chargée de recherche CNRS/EHESS), avec Kyra Grieco (doctorante EHESS-CERMA/IFEA) et Anna Schmit (docteure en anthropologie EHESS, ATER IHEAL/CREDA).

A partir de deux exemples concrets, au Pérou et en Colombie, les communications analyseront les liens entre sexualité et politique, en mettant en exergue les effets de l’activité minière dans les agencements (et le durcissement) des rapports sociaux de sexe prévalant localement. Elles reviendront également sur les stratégies de résistance inventées par les actrices sociales subalternisées pour faire face aux violences spécifiques dont elles sont la cible. Kyria Greco s’intéresse aux transformations socio-territoriales engendrées par l’économie minière dans le nord Andin Péruvien, et sur la mise en politique des inégalités ethniques et de genre dans les mobilisations locales d’opposition aux activités extractives. Anna Schmit se propose de revenir sur les étapes de la lutte des femmes autochtones de Colombie en 2013 dénonçant les violences sexuelles et exigeant des politiques publiques en matière d’éducation sexuelle et d’accès aux droits.

Les séances suivantes ont été choisies et seront animées par des membres du Conseil Scientifique du GIS Institut du Genre.

Les séances sont ouvertes à tous et à toutes sur inscription à l’adresse :
sg-gis-idgenre [at] mshparisnord.fr

Les séances auront lieu à l’Institut des Hautes Etudes de l’Amerique Latine, au 28 Rue Saint-Guillaume, Paris 7e.