L’expérience Act Up entre activisme politique et art contemporain

Jeudi du genre, 31 mai 2018 17h30-19h30, à l’Institut des hautes Études de l’Amérique latine, 28 Rue Saint-Guillaume, Paris 7e, salle C (rez-de-chaussée).

La publication en 2017 de l’ouvrage Ce que le sida m’a fait d’Elisabeth Lebovici sort à un moment crucial de l’actualité médiatique française marquée par un intérêt de grandes proportions pour l’expérience d’Act Up. Sa publication coïncide avec le grand succès du film 120 battements par minute du cinéaste Robin Campillo, primé avec le Grand Prix au Festival de Cannes 2017, et avec la nouvelle édition de l’ouvrage de Didier Lestrade Act Up : une histoire, paru initialement en 2000. Cette table ronde, grâce à la participation d’Elisabeth Lebovici et de Christophe Broqua, auteur en 2005 d’Agir pour ne pas mourir ! Act Up les homosexuels et le sida, entend revenir sur les croisements entre action politique et art contemporain tels qu’ils se sont construits depuis la naissance du mouvement aux Etats-Unis (1987) et en France (1989). Ce sera l’occasion de réfléchir à la singularité d’un mouvement au sein duquel de nouveaux modes d’action politique ont vu le jour en s’inspirant notamment des pratiques artistiques de la performance et des happenings.

Les participant·e·s :

Christophe Broqua, anthropologue, Institut de hautes études internationales et du développement, Genève,
Elisabeth Lebovici, historienne et critique d’art
Table ronde animée par Luca Greco, sociolinguiste, Paris 3

La séance est ouverte à tous et à toutes sur inscription à l’adresse :
sg-gis-idgenre [at] mshparisnord.fr

Télécharger la présentation :

PDF - 477 ko
L’expérience Act Up