Participation, politisation et rapports de genre : changement social en milieu populaire (Venezuela, 2002-2012)

Soutenance de thèse

Publié le 14 octobre 2015 par Equipe GIS IdG

Participation, politisation et rapports de genre : changement social en milieu populaire (Venezuela, 2002-2012)

Jeudi 26 novembre 2015 à partir de 13h
au Centre Censier (13 rue Santeuil, 75005 Paris)
au 3ème étage, en salle Las Vergnas

RESUME
Cette thèse porte sur le rapport des femmes au politique, étudié à travers le prisme de la participation locale des classes populaires. Au Venezuela, sous les gouvernements Chávez, la volonté étatique de favoriser la participation locale et de lutter contre les inégalités de genre, croise et rend visible des dynamiques et des trajectoires individuelles d’acteurs ordinaires, qui sont en majorité des femmes. La politique bolivarienne de la participation se réalise à partir de l’expérience quotidienne et des relations interpersonnelles. Les structures étatiques locales que sont les Conseils Locaux de Planification Publique et les Conseils Communaux articulent ainsi espace public et espace privé. Dans ce pays matrifocal, la pratique de cette politique territorialisée permet aux femmes des classes populaires de transformer leur autorité en une ressource politique qui est désormais reconnue et institutionnalisée. Ce processus modifie le rapport à soi, à la famille, à la communauté, mais aussi au pouvoir institué, allant jusqu’à transformer les rapports gouvernants-gouvernés. Fruit de sept années de recherche et de près de deux ans de terrain, cette thèse allie les techniques classiques de l’enquête sociologique et de nouveaux outils révélant l’importance du tournant affectif induit par l’expérience participative dans la vie des enquêtés.