Le travail artistique à l’épreuve du genre. Perspectives socio-historiques

Atelier Campus Condorcet

Publié le 9 février par Equipe GIS IdG

Deuxième séance de l’atelier Campus Condorcet

Le travail artistique à l’épreuve du genre. Perspectives socio-historiques

Séance 2 : jeudi 18 février 2016, de 14h00 à 17H00 à l’EHESS (Salle du Conseil B, Bâtiment Le France, 190 avenue de France, 75013 Paris)

  • La féminisation de la danse théâtrale parisienne : le cas de l’Opéra (1770-1850) }
    Vannina Olivesi (CRAL, Ehess-Cnrs)
  • « Le cirque contemporain entre féminisation et recomposition des inégalités sexuées »
    Marine Cordier (CERSM, Paris-Ouest Nanterre La Défense)
  • Discutant : Marc Perrenoud (Institut des sciences sociales, Université de Lausanne, Suisse)


Résumés :

  • La féminisation de la danse théâtrale parisienne : le cas de l’Opéra (1770-1850)
    Vannina Olivesi (CRAL, Ehess-Cnrs)

"L’historiographie de la danse date de la Monarchie de Juillet la féminisation du corps de ballet de l’Opéra, l’attribuant directement – ainsi que son corollaire, la « disparition du danseur » – à la privatisation du théâtre et à l’influence de la critique dramatique professionnelle sur la production des spectacles.
De fait, un examen des registres comptables de l’Opéra montre que les danseuses représentent 70 % des effectifs au mitan du siècle et le croisement des données avec les enquêtes sur l’industrie des spectacles permet d’établir que, comparativement aux autres secteurs du théâtre chanté et récité parisien, celui de la danse est le plus féminisé.
Dans la présente communication, nous proposons de revenir sur cette intégration des femmes dans le corps de ballet de l’Opéra en privilégiant un dépouillement des archives administratives sur le temps long, de manière à en saisir les effets sur le vedettariat, la hiérarchie des salaires, enfin, l’intégration des danseuses dans les emplois les plus qualifiés (enseignement, composition des ballets)."

  • Le cirque contemporain entre féminisation et recomposition des inégalités sexuées
    Marine Cordier (CERSM, Paris-Ouest Nanterre La Défense)

"En mettant en scène les valeurs viriles de force et de prise de risque, le spectacle de cirque donne traditionnellement à voir une stricte division sexuelle du travail qui s’incarne dans les techniques assignées à chaque sexe.
Depuis une trentaine d’années l’avènement d’un cirque contemporain fondé sur une démarche de création a ouvert la voie à une relative féminisation du métier ainsi qu’à une évolution vers des rôles sexués moins stéréotypés.
Celles-ci s’accompagnent néanmoins de la persistance d’inégalités liées au genre, tant dans le déroulement des carrières que dans l’accès à la reconnaissance artistique.
En mobilisant les résultats d’entretiens et d’observations menés auprès d’artistes de cirque contemporain, on interrogera la portée et les limites des stratégies déployées par les circassiennes pour intégrer des collectifs de travail majoritairement masculins ou pour s’affirmer en tant que créatrices."