Genre, Génération, Ethnicité

Séminaire

Publié le 18 janvier par Equipe GIS IdG

La prochaine séance du séminaire Genre, Génération, Ethnicité aura lieu le 19 janvier 2016, en salle 1 au RDC du Bâtiment le France, 15h-17h.

Nous accueillerons

Rebecca Igreja,
Professeure d’anthropologie, Centro de Pesquisa e Pós-Graduação sobre as Américas – CEPPAC, Université de Brasília, Brésil qui présentera son travail autour de :

Discrimination, racisme et politiques migratoires au Brésil

Nous poursuivrons la réflexion engagée depuis 2010 sur les phénomènes migratoires en tant que champ façonné par l’articulation entre des logiques normatives - locales, nationales et globales – et les compositions subjectives que les acteurs ne cessent de réajuster, en nous concentrant cette année sur la dimension corporelle du migrant. Le corps migrant peut constituer le lieu où se jouent et se rencontrent relations de pouvoir et pratiques de résistance. En ce qu’il renvoie à plusieurs dimensions et qu’il transgresse notamment le cadre national, le corps migrant est un corps frontière. Il donne à voir et questionne les assignations normatives qui traversent les rapports sociaux ou interpersonnels et aboutissent à une mise en cause de la personne elle-même. Le corps migrant se définit également comme espace de lutte et de subjectivation, se confrontant à des logiques institutionnelles de plus en plus globales. Ce séminaire propose d’explorer la manière dont les dimensions du genre, de l’ethnicité et de la génération balisent le corps migrant à partir de trois axes de travail : le corps migrant au prisme de la santé, de la maladie et des questions sanitaires (santé publique et ordre institutionnel, médecine transnationale) ; le corps migrant confronté aux imaginaires post-coloniaux sur les deux rives de la Méditerranée ; le corps migrant face aux discriminations dans différents espaces sociaux et nationaux. Ces trois axes de travail seront abordés de manière croisée dans la perspective d’une analyse des mobilités contemporaines ainsi que de leurs figures, sur la base d’une lecture critique de textes et de discussions avec des intervenants extérieurs.

Vous trouverez ci-dessous le programme de l’année.
Programme :

5 janvier : Introduction

19 janvier : Rebecca Igreja, Professeure d’anthropologie, Centro de Pesquisa e Pós-Graduação sobre as Américas – CEPPAC, Université de Brasília, Brésil : Discrimination, racisme et politiques migratoires au Brésil

2 février : Françoise Vergès, Chaire Global South, Collège d’études mondiales, FMSH : « Femmes débiles et amorales, hommes ivrognes et violents ». Politiques racisées de la natalité, du travail et de la sexualité dans les outre-mer, 1960-1980

16 février : Emmanuel Taïeb
, Professeur des Universités en Science Politique, Sciences-Po Lyon : Corps et biopolitique : les images des migrants

1er mars : Discussion

29 mars : Nathalie Paton, post-doctorante au CMH (EHESS-CNRS) et membre associée au CADIS : Ethnographie en ligne : Pour une approche de la présence numérique

5 avril : Discussion

12 avril : Thomas Faist, Professeur de Sociologie, Université de Bielefeld : The Transnational Social Question : Categorizations and Inequalities in the Politics of Migration

3 mai : Louise Virole, doctorante au CADIS (EHESS-CNRS) : Parcours de femmes enceintes primo-arrivantes : (dé)subjectivation et intersectionnalité.

17 mai : Charlotte Pezeril, Chercheuse à l’Observatoire du sida et des sexualités, Facultés universitaires de Saint-Louis, Bruxelles, Assistante en anthropologie : Migrants postcoloniaux et VIH : une nécropolitique ?

31 mai : Simeng Wang, Postdoctorante, Institut Francilien Recherche Innovation Société
Affectée au CEPED, Université Paris Descartes - IRD : Corps de migrants en souffrance : le cas de Chinois à Paris

7 juin : Discussion /conclusion
Alexandra Poli
Chargée de recherche CNRS/ CNRS Researcher
Centre d’Analyse et d’Intervention Sociologiques
Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales
190-198 avenue de France
75244 Paris Cedex 13

www.ehess.fr/fr/enseignement/enseignements/2015/ue/653/