Genre, corps et sexualité dans l’espace (post-)ottoman

2015-2016 - Première partie

Publié le 2 novembre 2015 par Equipe GIS IdG

Genre, corps et sexualité dans l’espace (post-)ottoman

Séminaire de l’EHESS
2015-2016 - Première partie

- 2e mardi du mois de 13 h à 15 h (salle 1, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 10 novembre 2015 au 10 mai 2016. La séance du 8 décembre est reportée au vendredi 11 décembre 2015, de 13 h à 15 h (salle 3, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris)

Argumentaire
Organisé avec le soutien du GIS Institut du Genre, ce cycle de séminaires vise à analyser le rôle que l’Empire ottoman – comme entité socio-politique réelle, fantasme dont il faut prendre les distances, ou bien source d’inspiration – a joué dans la définition et l’encadrement des relations de genre, ainsi que dans la production et la contestation des normes de contrôle du corps et de la sexualité, du XIXe siècle à aujourd’hui. Plus précisément, nous étudierons les discours politiques sur la famille et la sexualité, ainsi que la construction sociale de la masculinité hégémonique proposée/imposée par les acteurs issus des sphères étatiques ou religieuses, ou bien de la société civile. Afin de mettre en lumière les dynamiques sociales qui participent à la socialisation du genre dans les pays post-ottomans, nous pensons qu’il est nécessaire de travailler sur les circulations, les dynamiques de mondialisation, les transformations du religieux (sécularisation, renforcement des tendances conservatrices etc.) et du politique (nationalisation, communautarisation etc.) telles qu’elles se concrétisent à des moments et dans des contextes particuliers. En faisant appel à un réseau de chercheurs travaillant sur des aires, des disciplines et des périodes différentes, et en croisant leurs regards, nous nous proposons d’explorer l’impact que l’Empire ottoman a eu (et continue d’avoir) sur le genre, le corps et la sexualité.

Ce cycle de séminaires permettra de renforcer des collaborations avec d’autres groupes de recherches qui s’intéressent aux mêmes problématiques ou bien à l’espace post-ottoman, tels que « Genre et Europe : individus, institutions, événements », « Séminaire d’itinéraires et de débats en études turques (SIDET) » et « Pouvoirs et sociétés en Turquie contemporaine ».

Programme

  • 10 novembre 2015
    Le corps dans l’historiographie (post-) ottomane. Séance d’introduction avec François Georgeon (CETOBaC) à partir du Dictionnaire de l’Empire Ottoman

Cette séance d’introduction sera l’occasion pour les organisateurs de ce séminaire d’exposer les questions fondamentales qui guideront les travaux de cette année, dont nous présenterons le programme. Pour aborder la problématique – genre, corps, sexualité dans l’espace ottoman et post-ottoman – nous avons choisi de partir d’une lecture de l’entrée « corps » rédigée par Hamit Bozarslan (EHESS) dans le Dictionnaire de l’Empire ottoman qui vient de paraître (novembre 2015). Ecrire cette notice a en effet représenté un défi à la fois pratique, méthodologique et historiographique. Dans cet esprit, nous avons invité François Georgeon (CETOBaC), qui a codirigé cette publication, à nous présenter les enjeux historiographiques concernant la notion de corps dans les études ottomanes. Comment le corps s’est-il construit en tant qu’objet de recherche ? Comment en écrire l’histoire ?

  • 11 décembre 2015
    Edhem Eldem (Université Boğaziçi) : Poses et mises-en-scène : sujets ottomans devant la caméra
    13h-15h (salle 3, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris

Discutante : Mercedes Volait (CNRS, InVisu)

Malgré un grand nombre d’études sur la photographie ottomane, la question de la pose et du rapport entre le photographe et son modèle reste en grande partie inexplorée. Si l’attrait exercé par des « lectures » saidiennes et postcoloniales explique en partie cette myopie, elle est aussi à mettre sur le compte de l’absence d’une documentation cohérente et sérielle. Les fonds d’archives, moins sujets aux distorsions que les collections particulières, permettent d’engager une discussion plus ciblée sur certaines des dynamiques fondamentales de la photographie. Parmi celles-ci, nous retiendrons tout particulièrement le rapport entre la pose du modèle, la mise-en-scène du studio et le contexte socio-culturel de l’image ainsi créée.

  • 12 janvier 2016
    İrvin Cemil Schick (Chercheur indépendant) : The Sexualization of the Ottoman Empire : From the Sublime to the Ridiculous

Discutante : Christelle Taraud (Professeure dans les programmes parisiens de NYU et de Columbia University et chercheuse au Centre de recherches en histoire du XIXe siècle (Paris I/Paris IV)

Islam has been gendered and sexualized in the western imaginary since the Middle Ages. This is especially true of the Ottoman Empire, for many centuries the most immediate manifestation of Islam for much of Europe. In this talk, we shall go over some aspects of this theme and question the reasons for its persistence. We shall focus, in particular, on such motifs as war, the harem, and the persona of Abdülhamid II, the so-called “Red Sultan.” We shall also discuss the echoes of this theme in popular discourse under the Republic of Turkey, and its identification with criticism of the Ancien Régime. We shall conclude by noting examples from our own time, and showing that the practice is emphatically not innocent.
The talk will be delivered in English, but the audience is welcome to intervene in French.

  • 9 février 2016
    Cenk Ozbay (Boğaziçi University) and Yeşim Yasin (Acıbadem University) : Masculinities and Sexualities in Contemporary Turkey : Rethinking the Body, Intimacy and Health

Discussant : Régis Schlagdenhauffen (EHESS)

First part (Cenk Özbay) : Prioritizing women’s problems and issues in the everyday life and in institutional settings, Feminist activism and the Sociology of Gender loomed in the 1980s as one of the most challenging actors against the unquestionable social hegemony in Turkey. In 2000s, however, two significant social-intellectual movements rose in addition to a more diversified and opened Feminism : Masculinity Studies and LGBTQ Studies and activism. They were not organized, widespread or visible as Feminism was once, but these two currents helped transform a more conventional analysis of Women’s Studies into a more comprehensive Gender (and even Sexuality) Studies in the country. In this sense, the juxtaposition of hegemonic and dissident forms of masculinities was rendered integral to the constitution of gender for the first time and the questions that Queer Studies probed were deemed illuminative in the social construction of (hetero-)sexuality. In this paper, I will present a summary of the short history of Masculinity and Queer Studies in Turkey, and through examples from my own work as well as other scholars’ contributions ; I will portray the contours of masculinities and sexualities in contemporary Turkey.
Second Part (Yeşim Yasin) : Public health commits itself social justice and elimination of health disparities among disenfranchised populations. Yet, only a handful of research in Turkey has examined the vast array of health needs of lesbian, gay, bisexual, and transgender (LGBT) people. The need for research that specifically addresses LGBT health needs therefore is evident. To stimulate research in this particular area, first I will present why and how public health perspective and rights-based approach is needed to address LGBT health needs. Second, I will briefly talk about LGBT healthcare delivery models in different countries. In the last part of my presentation, I will shift my focus to the unique LGBT polyclinic run by the Sisli Municipality and elaborate on how it was perceived by LGBT communities of Istanbul as well as public health circles. I will also try to offer directions for future research as well as implications for further projects and policies.

Séances communes avec d’autres cycles de séminaires de l’EHESS

  • 8 décembre2015
    17h-19h, salle 6, 105 bd Raspail 75006 Paris
    Séance commune avec le cycle de séminaires « Genre et Europe : individus, institutions, événements »

Sümbül, Kaya (EHESS) : Le transfaire des normes de l’union européenne sur le genre dans l’armée turque : étude d’un dispositif de formation à la citoyenneté

Discutant : Fabrice Virgili (LabEx ENHE)

L’éducation à la citoyenneté a toujours été un enjeu politique important et comporte une très forte dimension genrée dans la période ottomane et républicaine. Les institutions étatiques, que cela soit à travers l’éducation scolaire mais aussi à travers l’éducation militaire par le biais du service militaire, ont exercé une influence dans cette entreprise de socialisation à la citoyenneté. Ce qui nous intéresse dans cette communication est plutôt le volet militaire de cette éducation qui a été peu étudié jusque-là. Il s’agira d’analyser un dispositif de formation à la citoyenneté qui a été mis en place dans le cadre des négociations à l’élargissement de l’UE. Depuis 2014, en partenariat avec l’union européenne via un programme national décentralisée (IPA) « Civic training for Mehmetçik (conscripts) », les appelés en Turquie suivent une nouvelle formation dont le contenu donne de l’importance à l’égalité de genre. Nous nous interrogerons sur la co-production et le “transfaire” de ces nouvelles normes.

  • 9 décembre 2016
    13h-15h, salle 2, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris.
    Séance commune avec le cycle de séminaires de l’EHESS « Pouvoirs et sociétés en Turquie contemporaine ».

Lucie Drechselova (EHESS), Les femmes dans la politique locale en Turquie : entre négociations et résistances

A la différence de la plupart des pays dans le monde, en Turquie, les femmes politiques sont moins nombreuses dans la politique locale que nationale. D’ailleurs, la participation des femmes dans la politique locale a longtemps été négligée par le monde académique turc. La communication du 9 décembre se concentre surtout sur les arrangements (et comment ils se traduisent dans la pratique) que les quatre principales formations politiques en Turquie ont mis en place pour faciliter la participation des femmes. Basée sur les interviews réalisées à Diyarbakır, Trabzon et Izmir au printemps 2015, la présentation montre quelques stratégies qu’emploient des femmes actives au sein des partis politiques pour renforcer leur position ainsi que les limites à leur action.

  • 10 février 2016
    16h-19h, salle 015, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris
    Séance commune avec le cycle de séminaires de l’EHESS « Séminaire d’itinéraires et de débats en études turques »

Cenk Özbay (Boğaziçi University) et Elif Becan (CETOBaC) : Trouble dans le genre ?

Cette séance sera consacrée à l’introduction et à l’influence des études sur le genre en Turquie. Cenk Özbay questionnera la façon dont les études sur le genre influencent le champ scientifique et intellectuel en Turquie mais aussi sur la manière dont l’aire turque (post)-ottomane a pu aussi influencer les études de genre.

- Contact : Fabio Giomi ( fabio.giomi@gmail.com )