Femmes en milieu rural : briser le "silence historiographique"

Publié le 31 mai par Equipe GIS IdG

Séminaire Femmes en milieu rural

Femmes en milieu rural : briser le "silence historiographique"

Résumé
En France, les travaux de Rose-Marie Lagrave sur les agricultrices et les récentes thèses de Frédérique El Amrani et de Jérôme Pelletier montrent l’intérêt et la nécessité d’étendre les recherches sur la place et le rôle des femmes et du genre dans le milieu rural, qui n’est pas seulement agricole. C’est dans cette perspective que le LER cherche à réinterroger le rural à l’aune de la question du genre comme processus d’assignations sociales d’identités, mais aussi à soulever la question de la spécificité du rural, toujours d’actualité.

Séminaire du Laboratoire d’études rurales (LER) sur les femmes en milieu rural

S’inscrivant dans des réflexions historiographiques actuelles sur la place des femmes dans l’histoire et dans la problématique du genre comme clé de lecture pour interroger la catégorie « rural », le LER organise un séminaire sur la thématique des femmes en milieu rural le 28 mai 2016.

Un grand « silence » historiographique continue d’entourer ce thème de recherche, comme le rappelait encore récemment l’historienne américaine Joan Jensen : “ les femmes rurales restent une majorité insaisissable. Omises de la plupart des études portant sur l’agriculture parce qu’elles n’étaient pas propriétaires des terres, lésées dans les travaux relatifs au travail parce que leurs activités étaient différentes de celles des hommes, et négligées par les recherches s’intéressant aux femmes qui se concentrent sur les classes moyennes et les ouvrières en milieu urbain, les femmes rurales sont à peine visibles”.

En France, les travaux de Rose-Marie Lagrave sur les agricultrices et les récentes thèses de Frédérique El Amrani et de Jérôme Pelletier montrent l’intérêt et la nécessité d’étendre les recherches sur la place et le rôle des femmes et du genre dans le milieu rural, qui n’est pas seulement agricole. C’est dans cette perspective que le LER cherche à réinterroger le rural à l’aune de la question du genre comme processus d’assignations sociales d’identités, mais aussi à soulever la question de la spécificité du rural, toujours d’actualité.
Programme

Matinée : 10h30 / 12h30

Ouverture du séminaire

Intervention de Michelle Perrot sur les femmes rurales dans le silence de l’histoire

Débat avec la salle

Après-midi : 14h / 17h

Table-ronde avec Jérôme Pelletier, historien spécialiste de l’engagement syndical des agricultrices et de Muriel Salle, historienne du genre et de l’éducation.

Clôture du séminaire

Organisation
(doctorantes du LER)

Claire Bailly-Alemu,
Claudia Chang-Moya,
Lucile Peytavin
Lisalou Martone

Contact
seminairefemmesrurales@gmail.com