Eros et démocratie : le destin du féminin.

Séminaire

Publié le 16 novembre 2015 par Equipe GIS IdG

Eros et démocratie : le destin du féminin

- Agnès Antoine, professeur agrégée à l’EHESS ( CESPRA )

Jeudi de 13 h à 17 h (salle 1, 105 bd Raspail 75006 Paris), les 19 novembre et 3 décembre 2015 ; puis (amphithéâtre François-Furet, 105 bd Raspail 75006 Paris), les 17 décembre 2015, 14 et 28 janvier et 4 février 2016

Nous poursuivrons notre réflexion sur le « malaise dans la civilisation » démocratique et le type de renoncement pulsionnel qu’a induit l’idéologie de la rationalité dans le régime social, politique et culturel de l’égalité, alors même qu’il est porteur d’une promesse de "réhabilitation de la chair", selon l’expression saint-simonienne. Pour approfondir ce que pourrait être une « démocratie sensible » et analyser le nouvel équilibre de civilisation qui déjà se dessine aujourd’hui, nous continuerons d’explorer la question du féminin symbolique et de son destin civilisationnel passé et à venir en nous intéressant, en particulier, au déni du féminin. À partir des travaux de quelques pionnières en « féminologie », nous reviendrons sur l’importance de la relation primordiale mère-enfant, qui est à la racine du psychisme humain, et sur ses effets dans le champ socio-politique et culturel, en nous appuyant également sur l’analyse d’œuvres artistiques, selon une « science affective » en résonance avec la state psychique archaïque étudiée.

Mots-clés : Affects, Anthropologie, Arts, Culture, Éthique, Féminisme, Genre, Philosophie, Politique, Psychanalyse, Sexualité, Sociologie,