Genre, génération, ethnicité

Publié le 25 janvier 2015 par Institut du Genre

Sandrine Bretonnière, contrat postdoctoral à l’EHESS
Giulia Fabbiano, contrat postdoctoral à l’EHESS
Alexandra Poli, chargée de recherche au CNRS (Enseignant référent pour cette UE)
Dates et lieu

1er, 3e et 5e mardis du mois de 11 h à 13 h (salle 2, RdC, bât. Le France, 190-198 av de France 75013 Paris), du 6 janvier au 30 juin 2015. Pas de séance le 16 juin

Présentation du séminaire

Nous poursuivrons la réflexion engagée depuis 2010 sur les phénomènes migratoires en tant que champ façonné par l’articulation entre des logiques normatives - locales, nationales et globales – et les compositions subjectives que les acteurs ne cessent de réajuster, en nous concentrant cette année sur la dimension corporelle du migrant. Le corps migrant peut constituer le lieu où se jouent et se rencontrent relations de pouvoir et pratiques de résistance. En ce qu’il renvoie à plusieurs dimensions et qu’il transgresse notamment le cadre national, le corps migrant est un corps frontière. Il donne à voir et questionne les assignations normatives qui traversent les rapports sociaux ou interpersonnels et aboutissent à une mise en cause de la personne elle-même. Le corps migrant se définit également comme espace de lutte et de subjectivation, se confrontant à des logiques institutionnelles de plus en plus globales. Ce séminaire propose d’explorer la manière dont les dimensions du genre, de l’ethnicité et de la génération balisent le corps migrant à partir de trois axes de travail : le corps migrant au prisme de la santé, de la maladie et des questions sanitaires (santé publique et ordre institutionnel, médecine transnationale) ; le corps migrant confronté aux imaginaires post-coloniaux sur les deux rives de la Méditerranée, le corps migrant face aux discriminations dans différents espaces sociaux et nationaux. Ces trois axes de travail seront abordés de manière croisée dans la perspective d’une analyse des mobilités contemporaines ainsi que de leurs figures.

Programme :

6 janvier
Introduction : Sandrine Bretonnière, Giulia Fabbiano, Alexandra Poli

20 janvier
Nacira Guenif, Professeur, Université Paris 8, Directrice du laboratoire Experice (Paris 8 – Paris 13)
« De quelques raisons d’étudier encore les autres ».

3 février
Paola Bacchetta (Professor Dept. GWS University of Calfornia, Berkeley)
« Corps postcoloniaux genrés dans les imaginaires dominants et résistants ».
17 février
Paola Bacchetta (Professor Dept. GWS University of Calfornia, Berkeley) « Femmes Musulmanes dans l’imaginaire postcolonial des nationalistes hindous ».

3 mars
Zineb Sedira, artiste
« The Life and Death of a Journey ».
Zahia Rahmani, responsable du programme Arte et Mondialisation, INHA
« Le corps banni du harki ».

17 mars
Irène Dos Santos (Chercheuse associée au Centro em Rede de Investigaçao em Antropologia - Universidade Nova de Lisboa (FCSH) et à l’Institut interdisciplinaire d’anthropologie du contemporain (EHESS, CNRS))
Giulia Fabbiano (Postdoctorante au CADIS)
« Corps en déplacement et performances identitaires en contextes postcoloniaux : le cas des Luso-Angolais et des Franco-Algériens ».

31 mars
Gilles Guerrier (Practicien hospitalier, Anesthésie-réanimation CHU Cochin Université Paris-Descartes, Consultant Innovation Unit MSF Geneva)
Eric d’Ortenzio (MD-MPH, Directeur Médical ONG Solthis, Praticien Attaché, Médecine Tropicale, Service des Maladies Infectieuses et Tropicales, CHU Bichat)
« Médecins du Nord - Malades du Sud, regards convergents ? »

7 avril
Stéphanie Larchanché (Anthropologue, Coordinatrice du Pôle Enseignement Etudes et Recherches, Centre Françoise Minkowska)
« L’impact des représentations sociales et des politiques migratoires sur la santé reproductive et la sexualité des femmes migrantes originaires d’Afrique de l’Ouest ».

5 mai
Khursheed Wadia (Principal Research Fellow Centre for the Study of Safety and Well-Being (SWELL)/CLL University of Warwick, Coventry
“Muslim Women in Britain”
Mayanthi L. Fernando (Associate Professor of Anthropology Director of Undergraduate Studies Department of Anthropology University of California, Santa Cruz
“The Republic Unsettled : Muslim French and the Contradictions of Secularism”
(Les titres en anglais sont indicatifs, la langue de travail de la séance sera le français)

19 mai
Khursheed Wadia (Principal Research Fellow Centre for the Study of Safety and Well-Being (SWELL)/CLL University of Warwick, Coventry
"Muslim Women as political actors since 9/11"
(Les titres en anglais sont indicatifs, la langue de travail de la séance sera le français)

2 juin
Eric Macé (Professeur des universités, directeur adjoint du Centre Emile Durkheim, Bordeaux 2)
« L’après-patriarcat ».

Lien du séminaire sur site EHESS
http://enseignements-2014.ehess.fr/2014/ue/800/