Le Cirfase recrute 1 postdoctorant·e et 3 doctorant·e·s en sociologie

Publié le 31 mai par Equipe GIS IdG

Appel à candidatures

MobileKids : Children in multi-local, post-separation families

(Cirfase, Université catholique de Louvain, Belgique)

MobileKids est un projet de recherche financé par une ERC Starting Grant, un financement européen qui soutient la création de nouvelles équipes de recherche d’excellence au sein de l’UE. Cette recherche vise à comprendre les expériences vécues par les enfants qui grandissent dans des familles divorcées et/ou séparées, et qui ont opté pour un système d’hébergement alterné. Il s’agira d’étudier comment et dans quelles circonstances les enfants s’approprient ce nouveau mode de vie et développent de nouvelles compétences, de nouvelles pratiques et de nouvelles manières d’être qui incorporent la capacité d’entretenir des relations sociales dans un contexte multi-local, notamment via les modes de communication virtuels et mobiles.

Ce projet se centrera sur les expériences de deux cohortes d’enfants âgés de 10 et 13 ans au début de l’étude, et qui résident alternativement dans deux foyers, situés soit en Belgique, soit en France, soit en Italie. Il s’agit principalement d’une enquête exploratoire et qualitative mettant en œuvre un ensemble de méthodologies innovantes donnant un rôle actif aux enfants, et incluant notamment l’auto-photographie et la production de capsules vidéo.

Dans le cadre de ce projet, le Centre Interdisciplinaire de Recherche sur les Familles et les Sexualités (CIRFASE) de l’UCL recrute :
- un·e postdoctorant·e (bourse de 3 ans)
- et trois doctorant·e·s (bourses de 4 ans).

I. Postdoctorat :

Le/la postdoctorant·e sera amené·e à :
• Etablir le profil socio-économique des familles ayant mis en place un système d’hébergement alterné en Belgique, France et Italie, à partir de bases de données existantes ;
• Faire un état des lieux des politiques et réglementations qui encadrent la multi-localité des enfants dans les trois pays concernés, en matière de divorce et séparation, de politiques familiales, de politiques éducatives, et de sécurité sociale ;
• Contribuer à la méthodologie du projet, en particulier en ce qui concerne la récolte de données auprès des enfants et de leurs parents ;
• Participer au recrutement de participant·e·s et à la récolte de données qualitatives dans les trois pays concernés, en collaboration avec les autres membres du projet ;
• Participer à la coordination globale du projet, y compris l’organisation de séminaires et conférences ;
• Superviser et coordonner au quotidien le travail des doctorant·e·s engagé·es sur le projet, en collaboration avec les autres membres de l’équipe ;
• Contribuer à l’analyse ‘locale’ et ‘transversale’ des données qualitatives ;
• Contribuer à la dissémination des résultats préliminaires du projet (via des publications, conférences, et la valorisation du projet sur internet).

S’il ou elle le souhaite, le/la postdoctorant·e pourra dédier une petite partie de son temps à des tâches d’enseignement en BAC et/ou Master au sein de la faculté ESPO.

Profil recherché
• Etre titulaire d’un diplôme de doctorat en sociologie obtenu à partir de janvier 2013, avec une expertise démontrée en sociologie de la famille ou de l’enfance, en articulation avec la sociologie de l’espace ou de la ville, et/ou la sociologie de la communication et des médias sociaux ;
• Avoir une expertise avérée dans l’usage de méthodes d’enquête qualitatives (y compris méthodes visuelles et ethnographie) ;
• Avoir de préférence une expérience de terrain d’enquête auprès d’enfants ou d’adolescents (âgés de 10 à 16 ans) ;
• Avoir une excellente maîtrise orale et écrite du français et de l’anglais, et une bonne maîtrise de l’italien – connaissances linguistiques attestées notamment par des publications et/ou présentations dans des conférences internationales ;
• Des compétences en analyse statistique de données constituent un atout supplémentaire.
• Faire état d’au moins deux publications en tant que seul·e ou premier·e auteur·e dans une revue scientifique francophone ou anglophone avec peer-review ;
• Avoir de l’expérience dans l’organisation de séminaires et conférences ;
• Avoir une esprit d’équipe et être soucieux/soucieuse de contribuer au projet MobileKids dans son ensemble ;
• Etre très bien organisé·e.

Afin d’être éligibles, les candidat·e·s se trouveront en ’situation de mobilité internationale’, c’est-à-dire qu’ils/elles n’auront pas résidé ou exercé leur activité principale (emploi, études, …) en Belgique pendant plus de 24 mois au cours des 3 dernières années qui précèdent immédiatement la première période d’octroi de la bourse.

Le/la candidat·e retenu·e sera amené·e à effectuer du travail d’enquête en Belgique, à Lyon et à Turin. Il/elle se verra offrir une bourse d’une durée de 3 ans.

Les personnes intéressées sont invitées à nous contacter pour de plus amples informations sur le projet et la procédure de sélection. La description complète du projet est accessible sur demande.

Procédure de sélection :
Les candidatures à une bourse postdoctorale devront être envoyées pour le lundi 20 juin 2016 au Prof. Laura Merla, responsable du projet (laura.merla@uclouvain.be). Elles comprendront :
1) Un curriculum vitae détaillé
2) Une lettre de motivation de max. 2 pages
3) Les coordonnées de deux personnes de référence (ex : directeur/directrice de thèse), susceptibles d’être contactées par nos soins
4) Une copie d’un article ou chapitre d’ouvrage publié ou accepté pour publication, et représentatif de leur travail.

La sélection se déroulera en deux étapes :

- Etape 1 : pré-sélection sur dossier
- Etape 2 : sélection finale sur base d’un entretien

II. Doctorat :`

Les trois candidat·e·s retenu·e·s se verront offrir chacun·e une bourse d’une durée de 4 ans. Ils/elles seront amené·e·s à réaliser au sein du CIRFASE une thèse au croisement entre sociologie de l’enfance, de la famille, de l’espace et des TIC. Les trois personnes retenues mèneront chacune respectivement un terrain d’enquête soit en Belgique (aire métropolitaine bruxelloise), soit en France (aire métropolitaine lyonnaise), soit en Italie (aire métropolitaine turinoise).

Les doctorant·e·s seront amené·es, dans le cadre de leur projet de thèse, à :
• Contribuer à la réalisation d’un état des lieux des politiques et réglementations qui encadrent la multi-localité des enfants dans le pays sur lequel portera leur étude, en matière de divorce et séparation, de politiques familiales, de politiques éducatives, et de sécurité sociale ;
• Contribuer à la méthodologie du projet, en particulier en ce qui concerne la récolte de données auprès des enfants et de leurs parents ;
• Recruter les participant·e·s et mener un terrain d’enquête qualitatif impliquant des enfants et leurs parents, dans le pays sur lequel portera leur étude, avec l’aide de contacts locaux (UCL, Université Lyon II et Université de Turin). Ceci impliquera notamment l’usage de méthodologies visuelles ainsi qu’un travail ethnographique ;
• Analyser les données qu’ils/elles auront recueillies sur le terrain et contribuer à l’analyse ‘transversale’ des données recueillies par l’ensemble de l’équipe ;
• Contribuer à la dissémination des résultats préliminaires et finaux du projet (via des publications, conférences, et la valorisation du projet sur internet) ;
• Participer à la mise en place d’une exposition valorisant les créations audio-visuelles produites par les enfants ayant participé au projet.

Profils recherchés :
Les candidat·e·s devront :
• Etre titulaires d’un diplôme de Master 120 en sociologie obtenu au plus tard au 1er octobre 2016, ou éventuellement d’un Master 120 dans une autre discipline des sciences sociales avec un solide bagage en sociologie.
• Avoir une excellente maîtrise orale et écrite du français ;
• Avoir une bonne maîtrise orale et écrite de l’anglais ;
• Avoir une excellente maîtrise orale et écrite de l’italien pour les candidat·e·s qui souhaitent mener un terrain d’enquête à Turin. Pour les autres candidat·e·s, la connaissance de l’italien est un atout ;
• Avoir un excellent esprit d’analyse, être rigoureux/se et consciencieux/se ;
• Avoir d’excellentes compétences rédactionnelles ;
• Avoir un attrait pour les méthodes qualitatives, y compris visuelles et ethnographiques – une expertise avérée dans ce domaine est un atout ;
• Etre capable de travailler de manière autonome, tout en appréciant le travail en équipe ;
• Avoir un bon contact avec les enfants et les adolescents – une expertise avérée dans ce domaine est un atout.

Parmi les trois candidat·e·s retenu·e·s :
1) Le/la premier·e mènera principalement un terrain d’enquête en Belgique (aire métropolitaine bruxelloise).
2) Le/la second·e mènera principalement un terrain d’enquête en France (aire métropolitaine lyonnaise), et sera donc amené·e à effectuer des séjours à Lyon, en collaboration avec l’université Lyon II.
3) Le/la troisième mènera principalement un terrain d’enquête en Italie (aire métropolitaine turinoise), et sera donc amené·e à effectuer des séjours de recherche à Turin, en collaboration avec l’Université de Turin.

Les personnes intéressées sont invitées à nous contacter pour de plus amples informations sur le projet et la procédure de sélection. La description complète du projet peut être obtenue sur demande.

Procédure de sélection
Les candidatures à une bourse doctorale devront être envoyées pour le lundi 26 septembre 2016 au Prof. Laura Merla, responsable du projet (laura.merla@uclouvain.be). Elles comprendront :
1) Un curriculum vitae détaillé
2) Une lettre de motivation de max. 2 pages
3) une copie de leur mémoire/travail de fin d’études (ou d’une partie du mémoire/travail en cours), ou d’un travail académique personnel.

La sélection se déroulera en deux étapes :
- Etape 1 : pré-sélection sur dossier
- Etape 2 : sélection finale sur base d’un entretien