Rapports de sexe et rôles sexués (XVIe-XVIIIe s.)

Publié le 26 septembre par Equipe GIS IdG

n° 90 - Les voies du « genre »

Rapports de sexe et rôles sexués (XVIe-XVIIIe s.)

Auteur : Florence LOTTERIE (coord.)
N° ISBN : 978-2-8107-0450-7
PRIX : 25.00 €
Format et nombre de pages : 16 x 24 cm - 184 p.

Ce numéro se propose de réinterroger l’impact des problématiques de genre/gender, venues très largement de la sphère anglo-saxonne et « transférées » en régime littéraire, dans le champ français des XVIIe et XVIIIe siècles, et de faire le point sur ce que peut être, aujourd’hui, le paysage des études françaises de genre.

Si l’on dispose bien d’ancrages en études sur les femmes, et/ou qui pratiquent un mode d’exportation des concepts gender (et même d’intersectionnalité : race, classe, subalterne, etc.) et queer, sans doute conviendrait-il de s’interroger à nouveaux frais sur l’adaptation de l’approche « genrée » et de ses outils à la spécificité du discours de la littérature, alors même qu’ils relèvent souvent davantage des paradigmes disciplinaires historique et sociologique, et à celle de l’Ancien Régime, alors qu’ils illustrent régulièrement leur efficacité sur des corpus modernes et contemporains.

Florence Lotterie est professeur en littérature française du XVIIIe siècle à l’université Paris-Diderot. Elle est spécialiste d’histoire des idées et du roman, ainsi que des questions relatives aux représentations de sexe et de genre à l’âge des Lumières. Elle a en particulier co-dirigé, avec Pierre Frantz, un numéro thématique « Sexes en Révolution » de la revue Orages. Littérature et culture, 1760-1830 (n° 12, 2013) et publié Le Genre des Lumières. Femme et philosophe au XVIIIe siècle, Paris, Classiques Garnier, 2013.

Année : 2016
Réf. : LC 90