Lutter contre les violences conjugales

Féminisme, travail social, politique publique

Publié le 18 avril par Equipe GIS IdG

Lutter contre les violences conjugales Féminisme, travail social, politique publique

d’Elisa Herman

Comprendre les violences faites aux femmes dans le couple c’est aussi analyser les luttes, les politiques publiques et les actions concrètes déployées en France aujourd’hui. Ce livre prend appui sur une enquête ethnographique menée auprès d’associations spécialisées (souvent membres de la Fédération Nationale Solidarité Femmes), de femmes victimes, de professionnels de nombreuses institutions concernées (justice, police, travail social...) et de personnalités politiques et universitaires actifs sur ces sujets.
S’adressant aux universitaires ainsi qu’aux professionnels, l’ouvrage décrit la construction de la cause des violences conjugales, ainsi que les politiques publiques mises en œuvres, dans une démarche sociohistorique. Il met ainsi en lumière la porosité des espaces militant, universitaire et institutionnel. L’analyse des carrières militantes et professionnelles, la prise en compte des parcours des femmes rencontrées et du contexte du nouveau management public structurant l’action publique, enrichissent la compréhension du travail social féministe mis en œuvre dans les structures d’accueil et d’hébergement des femmes victimes de violences conjugales et de leurs enfants. Cette recherche sociologique éclaire alors des engagements féministes professionnels trop peu connus, face au paradoxe d’un intérêt politique fort pour lutter contre des violences masculines toujours persistantes.
Préface de Rose-Marie Lagrave.
Elisa Herman est sociologue, docteure de l’EHESS. Elle étudie particulièrement le genre, le militantisme, les politiques publiques et le travail social. Ses recherches actuelles sont consacrées aux politiques sociales locales, aux EAJE (Établissement d’accueil du jeune enfant), aux jeunes scolarisés en ITEP (Institut thérapeutique, éducatif et pédagogique) et à la parentalité.

Presses universitaires de Rennes, collection Le sens social, avril 2016, Rennes, 310 pages. ISBN : 978-2753548718. 22 €