Ballon rond et héros modernes.

Quand la littérature s’intéresse à la masculinité des terrains de football

Publié le 8 février par Equipe GIS IdG

Publication d’un ouvrage qui s’intéresse aux masculinités des terrains de football et à leur traduction en littérature.

Ballon rond et héros modernes. Quand la littérature s’intéresse à la masculinité des terrains de football,

Julie Gaucher,
docteur en littérature française, est maître de conférences à l’université Lyon 1 (UFR STAPS) où elle enseigne l’histoire du sport.Elle est chercheuse au sein de l’équipe APV (Activités Physiques et Vulnérabilité) du Centre de Recherche et d’Innovation sur le Sport (CRIS).

Peter Lang (ed), janvier 2016.

Si le sport a d’abord été considéré comme un « divertissement pour analphabètes », la littérature sportive émerge dès la fin du XIXe siècle etles collections qui lui sont dédiées se multiplient. En 1928, la Fédération française de football crée son concours littéraire. Dès la PremièreGuerre mondiale, les modes d’Outre-Manche s’exportent et le joueur de football devient une figure emblématique des années 1920. Avecle joueur de football, la littérature délimite les contours d’un nouvel idéal masculin. Dans les années 1970, le développement du spectaclesportif, la médiatisation des grandes rencontres et l’évidente démocratisation du sport invitent à repenser le sport comme un fait social total. Lalittérature ne reste pas sourde à cet appel : elle questionne les nouvelles formes du spectacle footballistique et le sens du jeu dans la sociétécontemporaine. L’histoire du ballon rond mais également l’abondante production romanesque qui l’accompagne nous invitent à proposer ici uneétude des discours littéraires sur le football et à sonder les modèles masculins qui y sont érigés.