LES VOYAGEUSES BRITANNIQUES AU XVIIIe SIÈCLE

L’étape lyonnaise dans l’itinéraire du Grand Tour

Publié le 9 septembre 2015 par Equipe GIS IdG

LES VOYAGEUSES BRITANNIQUES AU XVIIIe SIÈCLE L’étape lyonnaise dans l’itinéraire du Grand Tour

Le Grand Tour, périple continental destiné à parfaire l’éducation des fils de bonne famille, devient au cours du XVIIIe siècle un véritable phénomène culturel au Royaume Uni. Cessant d’être une pratique exclusivement aristocratique et masculine, il attira de nouveaux participants, ainsi que des participantes. Des femmes britanniques se lancèrent alors sur les routes européennes et publièrent les récits de leurs voyages. Que disent-elles, dans ces écrits, des villes où elles séjournèrent ? Qu’apprend-on sur les conditions dans lesquelles elles se déplaçaient et sur leur manière d’appréhender l’altérité continentale ? Que retiraient-elles de cette expérience nouvelle de la mobilité ?
Cet ouvrage collectif, issu d’un projet de recherche interdisciplinaire centré sur les séjours lyonnais des voyageuses britanniques, propose d’analyser la dynamique à l’oeuvre entre représentation de la ville et représentation de soi dans ces récits féminins.

Isabelle Baudino est maître de conférences à l’ENS de Lyon où elle enseigne l’histoire culturelle et artistique du Royaume-Uni. Ses publications portent sur la Royal Academy of Arts de Londres, mais aussi sur les pratiques picturales des femmes et des hommes britanniques au XVIIIe siècle, sur la réception, le goût et les usages sociaux de la peinture. Membre de l’UMR 5611-LIRE, elle porte, depuis 2012, le projet ARC 5 « Les voyageuses britanniques à Lyon : regards sur une ville en mutation », un programme de recherche interdisciplinaire soutenu par la Région Rhône-Alpes.