Quelle place pour les femmes dans les métiers de la création ?

Publié le 18 janvier par Equipe GIS IdG

Dans le cadre de son programme annuel de conférences tous publics, la MESHS organise, le jeudi 4 février 2016, de 18h à 20h30, dans ses locaux, une table ronde, ouverte à tou-te-s, dans la limite des places disponibles :

Quelle place pour les femmes dans les métiers de la création ?

Les conférences de la MESHS - édition 2015-2016

Avec  : Cécile Backès, Caroline Béhague, Gilles Froger et Véronique Goudinoux
Modération  : Béatrice Didier

La création est-elle, en matière d’inégalité de sexe, un domaine professionnel comme les autres ? La sous-représentation des femmes dans les collections publiques, au sein du corps enseignant des écoles d’art ou aux postes de direction d’institutions culturelles suggère le contraire. Les initiatives en faveur de la mixité, pourtant, se multiplient : programmations paritaires, revues engagées, journées d’études, etc. À l’appui de témoignages et d’analyses issus des mondes de la création et de la recherche, cette table ronde contribuera à interroger la place des femmes dans la création artistique.

  • Cécile Backès est directrice et metteure en scène à La Comédie de Béthune, premier Centre dramatique national à mettre en œuvre la parité dans la programmation de ses spectacles. Conjuguant création et éducation artistique, Cécile Backès est également productrice pour les Fictions de France Culture.
  • Caroline Béhague est journaliste, réalisatrice indépendante de documentaires et auteure transmédia. Elle a récemment réalisé Dans l’engrenage de la mondialisation (2014), À tambours battants (2014) et Les Seigneurs du ring (2015).
  • Béatrice Didier est professeure émérite à l’École normale supérieure, spécialiste de la littérature française des 18e et 19e siècles et des écrits à caractère autobiographique. Elle a co-dirigé, avec Antoinette Fouque et Mireille Calle-Gruber, la publication du Dictionnaire universel des créatrices (des femmes, 2013).
  • Gilles Froger est professeur d’enseignement artistique et critique d’art. Il étudie particulièrement les relations entre art et écriture. Ses analyses portent notamment sur l’épigraphie contemporaine et sur les livres d’artistes. En 2006, il a co-dirigé un numéro de la revue d’art et de littérature Parade portant sur la création et la sexuation.
  • Véronique Goudinoux, historienne et théoricienne de l’art contemporain, est professeure à l’université de Lille et membre du Centre d’étude des arts contemporains (CEAC). Ses recherches portent sur les arts plastiques et visuels contemporains et sur les relations entre art et sexuation.

Plus d’informations sur le cycle de conférence : https://www.meshs.fr/page/les_conferences_de_la_meshs_2015-2016

Maison européenne des sciences de l’homme et de la société (MESHS Lille Nord de France)
2, rue des Canonniers - Lille