"Hormones, sexe et cerveau"

Publié le 12 septembre par Equipe GIS IdG

"Hormones, sexe et cerveau"

Jeudi 15 septembre 2016, 17h30-19h30

Campus des Cordeliers, 15 rue de l’École de médecine, Paris 5e, amphi G. Roussy (esc. B, 2e ét.)

  • Avec Rebecca Jordan Young, Sociologue des sciences (Université Columbia, Barnard College)
  • Avec Odile Fillod, Traductrice de l’ouvrage (chercheuse indépendante)
  • Avec Pascale Molinier, Psychologue (Université Paris 13 Nord)
  • Avec Catherine Vidal, Neurobiologiste (Institut Pasteur)

Rebecca Jordan-Young donnera une conférence à l’occasion de la parution de la traduction française de son ouvrage, Hormones, sexe et cerveau (Belin, 2016).

Conférence en anglais avec traduction simultanée.


Présentation

L’ouvrage est une analyse critique de la théorie selon laquelle les femmes et les hommes, les hétérosexuel·le·s et homosexuel·le·s, auraient des prédispositions psychologiques différentes en raison de l’influence (ou pas) de la testostérone sur leur cerveau pendant la vie fœtale. Cette « théorie hormonale de l’organisation cérébrale » est présentée comme un fait établi dans la plupart des manuels de psychologie, médecine, journaux scientifiques, grands médias et livres à succès. Ainsi, les hormones prénatales conditionneraient l’orientation et les comportements sexuels des femmes et des hommes, leurs aptitudes cognitives ou encore leurs centres d’intérêts, créant entre eux des différences sinon irréductibles, du moins naturelles. Rebecca Jordan-Young retrace l’histoire de cette théorie et des recherches ayant visé à la valider, et démontre brillamment l’inconsistance des données scientifiques censées l’étayer. Mettant en évidence certains biais dans les méthodes de la recherche et l’interprétation de ses résultats, elle plaide pour une science plus rigoureuse du développement humain et des différences entre les sexes en particulier. Il s’agit là d’un texte de référence sur les questions de genre analysées à la lumière des recherches en sciences sociales et biomédicales.

Rebecca M. Jordan-Young
est professeure en sociologie des sciences médicales au Barnard Collège, Université Columbia (New York). Ses recherches portent sur le genre et la sexualité.

Hormones, sexe et cerveau. Déconstruction du rôle des hormones sexuelles dans la fabrication du cerveau

Traduction de Odile Fillod, chercheuse indépendante en sociologie des sciences et auteure du blog « Allodoxia - Observatoire critique de la vulgarisation scientifique ».
Paris, Belin, 2016, 28 euros
ISBN : 978-2701196305

La publication de cet ouvrage a reçu le soutien de l’Institut Emilie du Châtelet