Le corps en perspective. Représentations, pratiques et prise en charge dans les colonies

Journées d’études

Publié le 17 mai par Equipe GIS IdG

Journée d’étude organisée à la Sorbonne par la Société française d’histoire des Outre-Mers (SFHOM), le 27 mai 2016,


Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne,
Centre Sorbonne, amphithéâtre Bachelard, galerie Gerson
vendredi 27 mai 2016

Cette journée d’étude entend nourrir le chantier de l’histoire du corps « colonial », celui du colonisé et celui du colonisateur, en s’interrogeant plus spécifiquement, tant le champ est vaste, sur la question de leur définition et des politiques de prises en charge du corps qu’elles supposent. C’est de l’histoire culturelle, assurément, mais comment se priver de l’histoire sociale, politique, voire même paradoxalement de celle des idées ? Et comment, dans une histoire coloniale, laisser de côté la dimension économique, celle de l’exploitation des corps, de leur contrôle ? Le corps n’est-il pas le lieu d’exercice et d’inscription de tous les pouvoirs ? Il est aussi celui des résistances et des réappropriations, coloniales ou postcoloniales. Le but est également de resituer le corps et les systèmes genrés qui l’accompagnent au cœur des modes de vie des différentes communautés.
Programme

  • 9h30 : Introduction : Jacques Dumont, responsable de la journée d’étude, Corps-objet ? Le corps objet de recherche en milieu colonial
  • 10h00 : Monia Lachheb, La construction du corps des femmes dans la Tunisie coloniale :Négociation ou métissage ?
  • 10h30 : Delphine Pereiti-Courtis, La nudité africaine dans la littérature médicale française (1780-1950)
  • 11h : Brice Fossard, Les populations colonisées doivent-elles faire du sport ?
  • Discussion : 11h30-12h30

Pause-déjeuner

  • 14h15 : Hugues Tertrais, Que faire des “techniques du corps” de Marcel Mauss ?
  • 14h45 : François Guillemot, Corps indochinois, corps vietnamiens :continuités/discontinuités
  • 15h15 : Christine Mussard, Voisinages coloniaux dans les villages de l’Algérie rurale : les indices de la présence de l’autre
  • 15h45 : Olivier Malo, La capoeira, d’un corps brésilien à la brasillanité (1908-2009) : un même idéal, des conceptions plurielles
  • 16h15-17h15 : Discussion

Cette journée d’étude est organisée par la Société française d’histoire des Outre-Mers (Sfhom) & Outre-Mers. Revue d’histoire
[www.sfhom.com]

Inscriptions
Attention, inscription obligatoire : sfhom2015@gmail.com