De la concurrence à la convergence des mémoires

recherches, pratiques pédagogiques et interventions sociales

Publié le 17 mars par Equipe GIS IdG

« De la concurrence à la convergence des mémoires : recherches, pratiques pédagogiques et interventions sociales »

En partenariat avec :

  • la Chaire UNESCO « Éducation citoyenne, sciences de l’homme et convergence
  • des mémoires »
  • La Fondation du Camp des Milles Mémoire et Education, porteuse de la Chaire
  • UNESCO
  • Le Pôle Egalité Femmes-Hommes de l’Université Paris Denis Diderot
  • Le Centre d’Etudes et d’Action Formation en Sociologie (CEAFS)
  • L’association Passeurs De Mémoires
  • UMR LEGS 8238 – CNRS / UPL – Paris 8 Vincennes Saint-Denis / Paris Ouest
  • Nanterre La Défense)

Depuis les années 1990, et plus particulièrement depuis le début des années 2000, la société française connaît une surenchère de concurrence victimaire et mémorielle dont l’impact politique, législatif et social est important.
La mémoire, qu’elle soit incarnée par la loi, les institutions mémorielles, les témoins de l’histoire, la société civile, et/ou les discours critiques des individus touchés, ne peut pas être appréhendée sans une analyse croisée entre niveau individuel et niveau collectif. Les enjeux socio-historiques et politiques sont au cœur du processus d’émergence d’une mémoire collective.
En articulant pratiques professionnelles, recherches et interventions sociales, deux grandes thématiques seront abordées lors de cette journée : la (mise en) concurrence des mémoires et l’émergence d’une dynamique de convergence, dans le respect des spécificités de chacune.

Programme

9h Accueil des participant-e-s et petit-déjeuner

9H30 Introduction de la journée par Natacha Chetcuti-Osorovitz et Fabrice Teicher Présentation de la Chaire Unesco par Alain Chouraqui, responsable scientifique de la chaire

10h - 13h : De la concurrence à la convergence : la question des institutions publiques
• Jacques Fredj – Memorial de la Shoah – Le rôle des institutions mémorielles ; le cas
du Mémorial de la Shoah
• Catherine Coquio, Professeur de littérature comparée, – Université de Paris 7, Religion de la mémoire et différend mémoriel
• Geoffrey Grandjean, Politiste – Université de Liège, La concurrence mémorielle : approche normative et juridique
• Jérôme Jamin, Politiste – Université de Liège, Imaginaire social, flux médiatique et concurrence mémorielle
• Marcel Kabanda – Président Association Ibuka – La difficile reconnaissance du statut de victime
• André Chouraqui, Président de la Fondation du Camp des Milles – La convergence des mémoires au service de la citoyenneté

13h - 14h : Pause déjeuner

14h- 17h30 : Société civile : Comment sortir de la concurrence : Expériences sociales et exemples de pratiques innovantes.
• Danièle Rosenfeld-Katz, Economiste, LEGS - Chargée de mission égalité femme- homme Université de Paris 8, La shoah traversée, Simone et Ladislas
• Aude Rabaud, Sociologue, URMIS – Université Paris Denis Diderot, Questionner l’expérience du racisme entre minoritaires
• Un représentant de la fondation CASIP-COJASOR - l’expérience de travailleurs sociaux auprès de rescapés de la Shoah au service des rescapés du génocide des Tutsis et passage d’un extrait du film Mémoires Partagées (Passeurs De Mémoires)
• Gad Elbaz, – directeur de la fondation OPEJ – Le Vivre Ensemble dans les maisons d’enfants de l’OPEJ
• Souâd Belhaddad, – Présidente Association Citoyenneté Possible–, Construire des codes communs de langage
• Rafael Tyszblat, Muslim-Jewish Conference, Relation judo-musulmane : le dialogue inter-religieux au service de la convergence des mémoires

Pot de clôture

Informations pratiques :
Date : le lundi 21 mars 2016
Lieu : Université Paris Diderot, 10 rue Françoise Dolto 75013 Paris, bâtiment la Halle aux Farines, entrée E, 5éme étage, salle des thèses.