Les pratiques physiques et le sport dans la bande dessinée.

Enjeux historiques et socio-culturels

Publié le 15 février par Equipe GIS IdG

Appel à candidature
Contrat doctoral

Les pratiques physiques et le sport dans la bande dessinée. Enjeux historiques et socio-culturels

Contexte
Le sujet de thèse proposé s’insère parmi les recherches menées en sciences sociales portant sur l’iconographie sportive et intégrées pleinement dans l’axe 2 « Représentations et pratiques corporelles » du laboratoire C3S « Culture, Sport, Santé, Société » (EA 4660) de l’Université de Bourgogne / Franche-Comté. Ce contrat s’inscrit dans le cadre de l’école doctorale LETS (Langages, Espaces, Temps, Sociétés) qui organisera le concours et les auditions. La thèse sera co-dirigée par Christian Vivier (Professeur des Universités) et Sébastien Laffage-Cosnier (Maître de Conférences) au sein du laboratoire C3S.

Origine du projet et état de l’art
En France, les premiers travaux historiques réalisés à partir de bandes dessinées à thème sportif destinées à la jeunesse sont récents (Laffage-Cosnier, 2014). En 1987, un article de vulgarisation est rédigé par Alain Chante concernant la fonction du sport et du sportif dans le journal Tintin (Chante, 1987). Mais sauf erreur de notre part, les deux premières communications universitaires sont effectuées par des historiens du sport bisontins en 2010. Toutes les deux exploitent des dessins de Pellos : l’une est consacrée à l’étude de la construction du mythe de Marcel Cerdan par la bande dessinée de L’Équipe-Junior en 1951 (Loudcher, 2010), l’autre interprète les mythologies qui animent le dessinateur lorsqu’il illustre un sportif pendant la guerre (Laffage-Cosnier, Loudcher & Aceti, 2012). Toujours en utilisant les bandes dessinées de Pellos comme sources, d’autres travaux ont montré la transformation d’un athlète lorsqu’il part en guerre (Laffage-Cosnier, Loudcher, & Vivier, 2012) ou encore la mise en scène des corps sportifs montrés à la jeunesse (Laffage-Cosnier, Vivier & Loudcher, 2012). Les bandes dessinées de Bibi Fricotin de Pierre Lacroix, des Pieds Nickelés de Pellos, d’Astérixd’Uderzo/Gosciny et des Schtroumpfs de Peyo ont également expliqué comment les Jeux olympiques sont utilisés à la fois pour éduquer et faire rire des générations entières (Laffage-Cosnier, Vivier & Thiébaut, 2014 ; Vivier, Laffage-Cosnier, García-Arjona, González Aja & Thiébaut, 2014 ; Vivier, Laffage-Cosnier & Thiébaut, 2015). Nous pouvons également citer l’étude très récente du début de la série Michel Vaillant de Jean Graton qui révèle toute la complexité et la multiplicité des messages envoyés aux jeunes lecteurs amateurs de sports automobile (Vivier, Laffage-Cosnier & Thiébaut, 2014).

Sujet de thèse et enjeu scientifique

Le sujet de thèse proposé vise à analyser les représentations du sport et des pratiques corporelles dans les bandes dessinées destinées à la jeunesse depuis la Seconde Guerre mondiale. En effet, la génération du baby-boom est considérablement marquée par cet objet culturel, à l’instar de périodiques franco-belges tels que Le Journal de Spirou et Tintin. Preuve de cet intérêt, en France, le goût pour la lecture de bandes dessinées s’est même encore accentué en ce début de XXIe siècle. Alors qu’en 1997, seuls 23 % de jeunes de 15 à 19 ans et 9 % des 20 à 24 ans déclaraient la BD comme leur genre préféré de lecture, ces chiffres passaient respectivement à 35 % et 18 % en 2008 (Ciment, 2012). Autant dire que ce genre artistique occupe souvent les temps libres des enfants. Afin de mener à bien ce travail, le doctorant devra s’appuyer sur l’étude des principaux périodiques diffusés en France, mais également sur les grandes séries qui ont marqué l’imaginaire des jeunes Français et forgé leur culture visuelle. À l’heure où les caricatures et les dessins sont perçus comme de véritables instruments politiques et idéologiques, il semble important de comprendre comment les héros de papier ont pu et peuvent toujours tenir un rôle de passeur culturel lorsqu’ils transmettent à la jeunesse les valeurs et les normes que l’on assigne au sport ou, au contraire, lorsqu’ils s’opposent à son développement par la parodie et la satire.

Portée potentielle du travail et réalisations envisagées

Ce sujet de thèse a pour but de prolonger les travaux originaux et novateurs entamés depuis une dizaine d’années par certains enseignants-chercheurs de cette équipe sur l’iconographie sportive et plus particulièrement sur les objets culturels destinés à la jeunesse. Cette proposition de contrat constitue un front pionnier puisqu’elle offre des problématiques inexplorées en sciences sociales lorsqu’elle envisage de re-questionner différemment les liens entre la culture de la jeunesse et le sport et, plus largement, les pratiques physiques. Afin de mener à bien ce programme de recherche, le candidat devra tisser des contacts avec la Cité Internationale de la Bande Dessinée et de l’Image d’Angoulême, mais aussi à l’étranger avec le Musée des Beaux-Arts de Liège ou encore le Centre belge de la bande dessinée de Bruxelles. Le candidat pourra profiter de la dynamique universitaire initiée localement par le colloque international « Bande dessinée et Sport » organisé les 26 & 27 novembre 2015 à l’UPFR des Sports. Il aura aussi la possibilité de s’appuyer sur un tissu bédéphile régional très actif, comme en témoignent les diverses librairies spécialisées (Mine de rien, Bd Fugue Café ou encore L’Intranquille), pour vulgariser ses recherches (accueil d’auteurs, rencontres, etc.), mais aussi de développer des coopérations scientifiques avec les associations bisontines (comme ChiFouMi organisatrice des 24 heures de la bande dessinée à la Saline royale d’Arc-et-Senans fin novembre 2015) ou encore avec La fête de la BD d’Audincourt.

Profil du candidat

Le candidat doit être initié aux sciences sociales du sport et aux arts graphiques. Il devra avoir déjà réalisé un master recherche dans un de ces champs. Par ailleurs, le futur doctorant doit présenter des garanties en termes d’analyse de la BD et des compétences rédactionnelles lui permettant de publier dans des revues indexées structurant la 74e section du CNU, mais aussi au sein de numéros reconnus dans la liste "Arts" comme Comicalités par exemple. À l’issue de son travail, le candidat devra également être en mesure de publier en anglais dans au moins une revue internationale de référence : French Cultural Studies, European Comic Art, International Journal of the History of Sport, Journal of Sport History ou encore Sport in History. Au-delà de la possibilité de vulgarisation au sein du tissu bédéphile local, le candidat devra acquérir une visibilité nationale et internationale dans ce domaine.

Conditions et calendrier
• La thèse sera financée pendant trois ans.
• Les candidats intéressés sont priés d’envoyer un dossier (CV détaillé et lettre de motivation) avant 30 avril 2016 à l’adresse mail suivante : christian.vivier@univ-fcomte.fr
• Composition du jury en charge de sélectionner les dossiers : Gilles Ferréol (PU Sociologie), Sébastien Laffage-Cosnier (MCF Staps), Jean-François Loudcher (MCF-HDR Staps) et Christian Vivier (PU Staps).

Références

  • Chante Alain, « La fonction du sport et du sportif d’après la BD. Évolution dans le journal Tintin », Apollo BD, n°2, Septembre 1987, pp.3-12.
  • Ciment Gilles, « La bande dessinée, pratique culturelle », in Maigret Éric & Stefanelli Matteo (dir.), La bande dessinée : une médiaculture, Paris, A. Colin, 2012, pp.117-129.
  • Laffage-Cosnier Sébastien, « Les archives de l’humour : de la jubilation au dégoût », STAPS. The international journal of sport science and physical education, vol. 35, n°106, 2014/4, pp.100-101.
  • Laffage-Cosnier Sébastien, Loudcher Jean-François & Aceti Monica, « Un héros de bandes dessinées à la guerre : entre mythologies antiques et superpouvoirs sportifs », in Robène Luc (dir.), Le sport et la guerre : XIXe-XXe siècles, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2012, pp.171-179.
  • Laffage-Cosnier Sébastien, Loudcher Jean-François, & Vivier Christian, « La guerre et ses représentations dans la Bande Dessinée : La destinée du héros sportif chez Pellos dans le journal Junior (1938-1940) », Modern & Contemporary France, vol. 20 (3), 2012, pp.287-305.
  • Laffage-Cosnier Sébastien, Vivier Christian & Loudcher Jean-François, « Le corps sportif dans la presse illustrée de jeunesse. L’exemple de la série dessinée Jean-Jacques Ardent Athlète dans le journal Junior (1938-1939) », Le Temps des Médias. Revue d’histoire, vol. 19(2), 2012, pp.187-204.
  • Laffage-Cosnier Sébastien, Vivier Christian & Thiébaut Michel, « Les Jeux olympiques célébrés par Bibi Fricotin, Les Pieds Nickelés, Astérix et Les Schtroumpfs », European Studies in Sports History, vol. 7, 2014, pp.197-221.
  • Loudcher Jean-François, « Marcel Cerdan, la construction d’un mythe. Analyse de la représentation dans la bande dessinée de L’Équipe-Junior (1951) illustrée par Pellos et commentée par Robert Colombini », in Bauer Thomas & Gomet Doriane (dir.), Histoire(s) de la performance du sportif de haut-niveau, Paris, INSEP, 2010, pp.95-104.
  • Vivier Christian, Laffage-Cosnier Sébastien & Thiébaut Michel, « Un as du volant, idole des jeunes garçons des années 1960 : le héros de bande dessinée Michel Vaillant », Communication donnée au 16e Carrefour d’Histoire du Sport organisé par l’équipe LH2S du CRIS, Le sport et les sixties, Lyon, 27-29 octobre 2014.
  • Vivier Christian, Laffage-Cosnier Sébastien & Thiébaut Michel, « Los Juegos olímpicos de Astérix y de los Pitufos : una nueva visión del deporte transmitida a juventud », Materiales para la Historia del Deporte, Suplemento Especial II : Congreso Internacional de Historia del Olimpismo "Conrado Durántez", n°2, 2015, pp.46-62.
  • Vivier Christian, Laffage-Cosnier Sébastien, García-Arjona Noemi, González Aja Teresa & Thiébaut Michel, « ¿El Pitufo canijo estaba dopado ? Otra mirada sobre el atletismo olímpico de los años 80 », Materiales para la Historia del Deporte, n°12, octobre 2014, pp.41-51.