Travailler au féminin : une constante (r)évolution (XIXe-XXIe siècles) ?

Publié le 23 décembre 2015 par Equipe GIS IdG

Organisatrices  : M. Stirling et D. Sangu
Date envisagée  : Jeudi 16 et Vendredi 17 Juin 2016
Lieu  : Université de Nantes (France) (Faculté des Langues et Cultures Etrangères)

CRINI EA1162

Travailler au féminin : une constante (r)évolution (XIXe-XXIe siècles) ?

Notre colloque portera sur l’évolution du monde du travail féminin, dans une perspective historique et européenne, puisqu’il s’agira d’analyser comment, du XIXe siècle à nos jours, en Europe, s’est fait le passage au féminin d’une économie de type agraire à une économie industrielle, puis post-industrielle. Il s’inscrira dans la continuité de la journée d’étude européenne organisée le 18 Octobre 2014 à l’Université de Nantes, et portera plus particulièrement sur l’Espagne, la France et la Grande-Bretagne, sans exclure les autres pays européens.
Les enjeux de cette (r)évolution du travail féminin, pour les familles et les femmes en particulier sont complexes. Tout d’abord, en lien avec la thématique paysage/environnement (de travail), il serait possible de s’interroger sur les déplacements foyer-entreprise ou foyer-usine que ce passage a impliqué, au cours des XIXe et XXIe siècles. A l’inverse, on assiste actuellement à un retour du travail sur le lieu d’habitation, avec le développement des petites entreprises internet que créent aujourd’hui beaucoup de femmes qui veulent cumuler enfants et travail.
Du point de vue de la culture matérielle, ce passage se traduit par une modification radicale de l’outil de production qui, d’abord concret, matériel - on pensera par exemple au rouet, ou encore au métier à tisser- devient, au fil du temps un objet dématérialisé, voire virtuel comme le sont les entreprises internet.
Un autre aspect de cette thématique est aussi la façon dont la femme, à différentes époques, s’est approprié ou réapproprié l’outil de travail (artisanat, travail à domicile, possession (ou non) des outils de production et gestion de son temps de travail. Concrètement, en Europe, quelles ont été les répercussions, sur le travail des femmes, de la révolution industrielle et de ce qu’elle a impliqué, non seulement en termes de contrôle externe des outils, des machines, mais aussi en termes d’aliénation et de temps consacré au travail ?
Aujourd’hui, enfin, il existe deux modes/ univers parallèles de travail, le premier étant axé sur la mondialisation, ce qui induit une concurrence croissante et un stress accru pour les employé(e)s ; le second étant, quant à lui, à l’opposé, puisque résolument tourné vers le travail à domicile et l’auto-entrepreneuriat avec internet.
Ainsi, il conviendrait de réfléchir sur l’articulation possible de questions telles que : histoire des femmes, histoire du travail, transformation du territoire, culture matérielle, patrimoine.

- Les propositions en français, en anglais ou en espagnol comporteront un résumé d’environ 300 mots, ainsi qu’une brève notice biographique et seront à adresser pour le 15 mars 2016 à martine.stirling@univ-nantes.fr et à delphine.sangu@univ-nantes.fr.
- Les communications pourront se faire en anglais, français, espagnol. Une sélection des communications fera l’objet d’une publication.

Bibliographie sélective
Articles et ouvrages en français

  • BUSSY GENEVOIS Danièle, « Propos féminins sur le travail (1860-1933) », Mélanges de la Casa de Velázquez, 40-2, 2010, p.117-134. (Ce numéro est consacré au travail des femmes en Espagne depuis l’Antiquité jusqu’au XXe siècle)
  • FINDING Susan et KOBER-SMITH Anémone (dir.), Politiques familiales et politiques d’emploi “genrées” au Royaume-Uni et en Europe, Observatoire de la société britannique, No 14, juin 2013.
  • KNITTEL Fabien et RAGGI Pascal (dirs.), Genre et Techniques. XIXe – XXIe siècle, Rennes, Presses universitaires de Rennes, collection « Histoire », 2012.
  • PERROT, Michelle, Mélancolie ouvrière : « Je suis entrée comme apprentie, j’avais alors douze ans », Lucie Baud, 1908, Paris, Grasset, coll. « Héroïnes », 2012.

Ouvrages en anglais

  • GLOVER Judith and KIRTON Jill, Women, Employment and Organizations, London, Routledge, 2006.
  • GLUCKSMANN Miriam, Cottons and Casuals : the Gendered organization of Labour in Time and Space, Durham, Sociologypress, 2000.
  • HAKIM Catherine, Key Issues in Women’s Work : Female Diversity and the polarization of women’s employment, London, Routledge, 2004.
  • PFAU-EFFINGER Birgit , FLAQUER Lluis and JENSEN Per, Formal and Informal Work : the Hiddden work regime in Europe, London, Routledge, 2012.

Articles et ouvrages en espagnol

  • BORDERÍAS MONDEJAR Cristina (ed.), Género y políticas del trabajo en la España contemporánea 1836-1936, Icaria Editorial, Universitat de Barcelona, 2007.
  • CARRASCO Cristina, (ed.), Tiempos, trabajos y flexibilidad : una cuestión de género, Serie Estudios n°. 78, Madrid, Instituto de la Mujer, 2003.
  • ORTEGA María Teresa (ed.), Jornaleras, campesinas y agricultoras. La historia agraria desde una perspectiva de género, Zaragoza, SEHA, Prensas Universitarias de Zaragoza, 2015.
  • MUÑOZ ABELEDO Luisa, Género, trabajo y niveles de vida en la industria conservera de Galicia, 1870-1970, Icaria Editorial, Universitat de Barcelona, 2010.