La Femme fatale, de ses origines à ses métamorphoses plastiques, littéraires et médiatiques

Publié le 20 juin par Equipe GIS IdG

APPEL À CONTRIBUTIONS

La Femme fatale, de ses origines à ses métamorphoses plastiques, littéraires et médiatiques

Date limite : 15 octobre 2016
Colloque organisé à l’École Émile Cohl (Lyon), 24-25 mars 2017

Souvent associé à la décadence de la fin du XIXe siècle, le thème de la femme fatale ne cesse de nourrir les arts et la littérature. Cette femme, dont le comportement conscient ou inconscient amène l’homme ou la société à sa déchéance, se retrouve dans les textes mythologiques et bibliques. Véritable mythologie de la féminité, elle questionne les rapports qu’entretiennent l’homme, l’artiste et l’écrivain avec cette muse devenue fatale. Comment comprendre cette fascination où se mêle fantasme et angoisse ?

Notre propos vise à questionner les identités de cette femme fatale au cours des siècles. De la réception de ces grandes figures féminines de l’histoire des civilisations dans les différents domaines artistiques à l’élaboration de nouvelles femmes fatales à partir du XIXe siècle, ce colloque souhaite questionner ce personnage en mettant en place une certaine typologie de la femme fatale avec ses codes et ses attributs. Le but est de comprendre les enjeux sociaux, culturels, et esthétiques quant à l’élaboration de ce thème et d’en questionner son devenir.

Au-delà de la traduction plastique et littéraire d’un thème, l’enjeu est de comprendre comment les interprétations parviennent à s’insérer dans la pensée de leur société, c’est-à-dire comment ils arrivent à influer sur la lecture de ce thème.

Les propositions pourront porter sur ces axes :

  • . Définition(s) et origine(s) de la femme fatale à travers les siècles
  • . Femme fatale : pour une histoire littéraire et plastique de la tentation et de ses conséquences
  • . Identités et attributs de la femme fatale
  • . Femme Fatale, cette nouvelle muse
  • . La mise en scène de la Femme Fatale, des planches au grand écran
  • . Que reste-t-il de « fatale » dans les nouveaux médias ? (Jeu vidéo, publicité, etc.)

Le colloque souhaite s’ouvrir à tous les domaines scientifiques, notamment la psychanalyse.

Les communications, si elles peuvent avantageusement s’appuyer sur un corpus textuel, devront privilégier l’approche visuelle et la question des représentations.

  • Temps de parole : 20 min
  • Lieu & date : École Émile Cohl à Lyon, les 20 et 21 mars 2015
  • Responsable : Cyril Devès (CRHI)

Consignes : Les personnes intéressées devront faire parvenir, au plus tard le 15 octobre 2016, une proposition de communication (250-300 mots) accompagnée d’un court CV à l’adresse électronique suivante : deves.cyril@gmail.com

Les réponses quant aux propositions acceptées seront envoyées le 30 octobre 2016.

Les actes du colloque seront publiés.

Le colloque sera accompagné d’une exposition réalisée par les étudiants de l’école de dessin Émile Cohl. Nous souhaitons ouvrir cette exposition aux anciens étudiants de l’école mais également à ses professeurs.

Titre de l’Exposition :
Femme fatale, à la recherche de ses identités visuelles
- Responsable : CRHI de l’école Emile Cohl
- url de référencehttp://le-crhi.fr/