Figures de l’Éros Résumé Eros plays a central...

Publié le 1er décembre 2015 par Equipe GIS IdG

Figures de l’Éros

Résumé
Eros plays a central role in Western thought. In the philosophical and spiritual traditions, it usually refers to physical love and desire. Eros is a recurring character in the pre-Socratic cosmogonies, and it is the main impulse of the philosophical quest for truth in Plato’s Phaedrus. This Special Topics issue of PhænEx wishes to give a new impulse to philosophical reflections on this fundamental and ambiguous phenomenon, following an interdisciplinary perspective at the intersection of phenomenology, post-structuralism, and social sciences (psychology, sociology, sexology, anthropology, linguistics, etc.).

PhænEx est une revue bilingue évaluée par les pairs et publiée par la société Théorie et culture existentialistes et phénoménologiques (TCEP) (http://eptc-tcep.net). Elle se veut un forum interdisciplinaire pour la recherche sur les thèmes et les problèmes relevant de l’existentialisme et de la phénoménologie au sens large.

Numéro thématique annuel :
Figures de l’Éros Vol. 12, no 1 (Été/Automne 2017)

Argumentaire
Eros exprime traditionnellement l’amour dans sa dimension sensuelle et désirante. Il a toujours occupé une place privilégiée dans la pensée occidentale : protagoniste des cosmogonies présocratiques, Eros devient, dans le Phèdre de Platon, le moteur du savoir philosophique, alors que le Banquet décèle son ambiguïté fondamentale : pris entre le divin et l’humain, ce désir d’union avec l’autre participe de la beauté et de la laideur, de l’abondance et du besoin. Eros est situé à la confluence du don et de la possession, de l’ouverture à l’autre et du désir égoïste, du désintérêt intéressé et d’un transport mystique qui se lit à la fois comme clairvoyance et comme aveuglement. Par les gradations de la génialité sensuelle qui avait fasciné Kierkegaard, l’érotisme produit et en même temps dissout des dimensions entières de l’existence, de la socialité, de la compréhension et de la parole humaines. Ce numéro thématique de la revue PhaenEx souhaite donner une impulsion nouvelle à la réflexion sur cette ambivalence fondamentale, dans une perspective pluridisciplinaire au croisement de la phénoménologie, du poststructuralisme et des sciences sociales (psychologie, sociologie, sexologie, anthropologie, linguistique, etc.).

La revue accepte les soumissions d’articles en français et en anglais. Tous les articles seront évalués par les pais.

Modalités de soumission
Les soumissions doivent être faites directement sur le site Internet de la revue. Veuillez suivre les directives (soumission, conventions typographiques, etc.) qui apparaissent sur le site de la revue.
Date limite pour les soumissions au numéro thématique : 1er oct. 2016.