Recherche ouvert Orphelinage

Publié le 7 novembre par Equipe GIS IdG

La Fondation d’entreprise OCIRP lance son appel à projets Recherche ouvert Orphelinage, qui vise à soutenir des recherches dans toutes les disciplines des Sciences humaines et sociales et des Sciences médicales : sociologie, sciences politiques, droit, histoire, démographie, ethnologie et anthropologie, philosophie, psychologie, psychopathologie, etc. La Fondation a déjà soutenu des projets de recherche principalement en démographie, histoire, psychologie, en travail social.

Les projets de recherche sont à déposer au plus tard le 15 mars 2017 sur la plateforme en ligne accessible par la section « Appel à projets » du site Internet de la Fondation : http://www.fondation-ocirp.fr/Fondation/Les-Projets-Soutenus/Appel-a-projets. Les candidats sont priés de consulter le guide du candidat pour prendre connaissance des modalités de dépôts de projet. Vous trouverez ce document en PJ ainsi que l’argumentaire scientifique de cet AAP Recherche.

- Les informations sont aussi disponibles sur le portail Calenda.


Les orphelins et l’orphelinage :
un domaine de recherche en développement

Pour promouvoir le développement de connaissances, qualitatives et quantitatives, sur l’orphelinage, cet appel à projets Recherche ouvert s’intéresse aux situations, aux expériences vécues, aux pratiques et aux ressources et soutiens existants, concernant les orphelins et leurs proches (parents, famille, relations sociales) ; les professionnels et les intervenants de différents domaines sociaux (action sociale, santé, école, travail social, loisirs et culture, protection des mineurs, etc.) ; et les organismes ou institutions et les politiques publiques concernées.

Face au décès d’un ou des deux parents, deux modes d’action peuvent être envisagés : soit réduire les causes des risques de la vie (accidents, maladies, suicide, homicide), soit agir sur les conséquences psychologiques et sociales de ces décès dans tous les domaines où les orphelins perdent des chances de réussite : scolarité, santé, vie professionnelle, socialisation, etc. Les modalités d’action envisageables, publiques ou privées, de cette seconde démarche et les multiples questions qu’elles soulèvent, relèvent avant tout de la reconnaissance de la situation vécue et des conditions d’existence d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes endeuillés.

Trois domaines de recherche

Trois domaines, non exclusifs les uns des autres, permettent d’aborder les composantes de l’orphelinage :

1. Être orphelin : vécu et expérience sociale des orphelins et de leurs proches ;

2. La reconnaissance du deuil de l’orphelin : pratiques des professionnels et accompagnement d’orphelins face à la perte d’un ou de deux parents ;

3. La situation sociale des orphelins : du cadre de l’action publique aux ressources et contraintes d’organismes et d’institutions ;

Mots-clés : orphelins, famille, enfance et jeunesse, expériences vécues, sujet, acteurs, action publique, deuil, mort.

Pour toutes demandes d’information complémentaire, vous pouvez prendre contact avec le pôle Études et Recherche : kerbourch@ocirp.fr