Intimités numériques

Publié le 10 juillet par Heta Rundgren

Numéro 17, printemps 2017, de la revue Genre, sexualité & société, dirigé par Maude Gauthier et Élisabeth Mercier, est accessible en ligne.

Accessible ici.

Extrait de la Présentation du numéro "Perspectives queer et féministes pour un regard critique sur l’intimité dans les médias numériques / Queer and Feminist Analyses of Intimacy in Digital Media" par Gauthier et Mercier :

"De quelles manières l’intimité se conçoit-elle aujourd’hui sur Internet et sur les réseaux socionumériques ? Comment les médias numériques rendent-ils possible et interviennent-ils sur différentes formes d’intimité ? Comment ces médias participent-ils à (re)définir la notion même d’intimité, ses domaines et ses frontières ? Ce dossier thématique propose d’explorer les expériences vécues et les discours sociaux autour de l’intimité dans le contexte numérique. Plus spécifiquement, c’est à partir de perspectives féministes et queer qu’il pose un regard critique sur les transformations contemporaines de l’intimité qui sont opérées par et à travers les médias numériques. Cet ancrage théorique permet, d’une part, de réfléchir aux enjeux liés au genre et à la sexualité qui sont au cœur du « problème » actuel des intimités numériques. D’autre part, il permet d’explorer ces enjeux sans reproduire une vision normative de l’intimité qui en invisibiliserait ou en reconduirait les inégalités. Ainsi, ce dossier rend compte des tensions qui caractérisent le rapport entre l’intimité et les médias numériques, alors que ces derniers permettent notamment l’autoreprésentation et la reconnaissance des minorités sexuelles et de genre tout en participant de la reproduction de corps et d’identités cisgenres et hétéronormatifs. Il se penche également sur les possibilités de transformations des normes de l’intimité qui sont offertes par ces médias, par exemple à travers l’exposition de pratiques habituellement perçues comme relevant du domaine « privé », et la multiplication des expressions du désir et des formes de relationnalité."