Genre, crises politiques et révolutions

Publié le 26 juin par Institut du genre

Ethnologie française, n°174, t. XLIX, Paris, PUF, avril 2019, sous la direction de Sarah Barrières et Abir Kréfa.

En raison de leurs caractéristiques singulières, les crises politiques et les situations révolutionnaires sont propices à une critique de l’ordre (hétéro)sexué.
Ce dossier explore les renégociations des rapports de genre à la faveur de ces conjonctures particulières, dans divers pays et à différentes époques :
révolutions égyptienne et tunisienne récentes, révolution sandiniste ou encore révolution de 1789 et Mai 68 français.
Il explore l’émergence et le déploiement pendant l’événement et hors de celui-ci, de discours critiques, de logiques et de pratiques inédites : mobilisations de
femmes de milieux populaires, quête de subversion sexuelle, formation d’un mouvement LGBT, transformations des normes sexo-affectives, violence des femmes, revendications de femmes diplômées pour l’accès aux postes de pouvoir.

En librairie ou aux Presses universitaires de France.
En ligne sur Cairn