Femmes grecques de l’Orient romain

Publié le 11 septembre par Institut du genre

Dialogues d’histoire ancienne, 2018, supplément 18, Presses de l’Université de Franche-Compté, 2019, 322 p., numéro dirigé par Sophie Lalanne, 35 euros (papier)

De manière générale et par comparaison avec les périodes antérieures, l’époque impériale offre à l’enquête historique une documentation large et variée : décrets honorifiques, épitaphes, ex-votos, traités médicaux, discours, romans, statuaire, peinture, mosaïque… En effet, les femmes acquièrent à cette époque une visibilité plus grande que l’on peut attribuer à plusieurs facteurs : influence du modèle offert par les femmes de la famille royale et impériale, diffusion du droit romain accordant une place plus importante aux matrones, aristocratisation de la société et mise en avant de la famille dans les carrières masculines. Le caractère relativement récent de la recherche en ce domaine, ainsi que l’écart considérable entre l’abondance des sources et le faible nombre de spécialistes de l’hellénisme impérial, expliquent en grande part que le sujet soit encore si peu exploité.

En librairie et en ligne sur Cairn