La fin de la femme rouge ? Fabriques transnationales du genre après la chute du Mur, par Ioana Cîrstocea

Publié le 9 juillet par Institut du genre

Ce travail de sociologie politique éclaire l’émergence et le déploiement de nouvelles normes technocratiques, discours experts, répertoires militants et savoirs académiques en rapport avec les droits des femmes et l’égalité des sexes dans le contexte postsocialiste. Des espaces enchevêtrés - un réseau militant, une fondation philanthropique, des programmes universitaires et associatifs – ont été ciblés par une enquête transnationale et une approche prosopographique. Il s’agissait ainsi de saisir l’intégration des acquis féministes dans le gouvernement et de donner à voir la place du genre dans les dispositifs de libéralisation de l’ancien « bloc de l’Est ».

Presses Universitaires de Rennes, collection "Res Publica", 2019
308 p., 32 euros

Présentation sur le site de l’éditeur