Une histoire des sexualités

Publié le 23 août par Institut du genre

Accessible et riche, inventive sur le plan de la recherche documentaire comme dans la réflexion, cette histoire des sexualités propose de retracer les grandes étapes et les évolutions des normes et des mentalités. « Fait social total », la sexualité est à l’intersection de plusieurs types d’approches historiques : sociales, anthropologiques, culturelles, linguistiques. Sous les projecteurs croisés de la démographie historique, de l’anthropologie culturelle et de l’histoire sociale, son histoire pose l’hypothèse que les comportements humains qui lui sont liés – fantasmes et représentations, pratiques érotiques et procréatives – sont eux aussi des objets qu’il s’agit d’étudier sans les détacher des autres pans de l’histoire humaine.

Auteur·e·s :
Sylvie Steinberg est directrice d’études à l’EHESS, spécialiste de l’époque moderne. Elle est membre de la revue Clio, Femmes, Genre, Histoire. Elle préside le conseil scientifique du Groupement d’Intérêt Scientifique/Institut du Genre CNRS/Universités qu’elle a codirigé entre 2012 et 2015.

Christine Bard est professeure à l’université d’Angers, membre du CERHIO (IUF). Elle est l’auteure de nombreux ouvrages sur l’histoire des femmes, du genre et du féminisme et a notamment dirigé le Dictionnaire des féministes (PUF, 2017). Elle préside l’association Archives du féminisme et anime le musée virtuel Musea.

Sandra Boehringer est maîtresse de conférences en histoire grecque à l’université de Strasbourg.

Gabrielle Houbre est maîtresse de conférences à l’université Paris Diderot, spécialiste du XIXe siècle et du genre.

Didier Lett est professeur à l’Université Paris Diderot et membre senior de l’IUF. Il est également membre de la revue Clio, Femmes, Genre, Histoire.

Présentation et table des matières