Histoire mondiale des féminismes, de Florence Rochefort

Publié le 4 septembre par Institut du genre

Depuis les révolutions de la fin du XVIIIe siècle se pose la question des droits, de la citoyenneté et de l’émancipation des femmes.
Nés dans un contexte occidental, des féminismes se sont implantés peu à peu sur tous les continents pour libérer la parole et l’action de la moitié de l’humanité, selon des modalités spécifiques de luttes politiques, nationales et anticoloniales.
Le point de vue global inédit de Florence Rochefort permet de saisir ces interactions transnationales et de retracer les grandes caractéristiques des modes de pensée et de mobilisation contre les inégalités entre les sexes, pour les droits et les libertés des femmes, mais aussi pour de nouvelles normes de genre.

Historienne, chargée de recherche au CNRS, Florence Rochefort est spécialiste de l’histoire des féminismes, des femmes et du genre. Elle codirige la revue CLIO. Femmes, genre, histoire. Elle a codirigé notamment Qu’est-ce que le genre ? (Payot, 2014).

Présentation et sommaire sur le site des PUF.