« Prolétaires de tous les pays, qui lave vos chaussettes ? » Le genre de l’engagement dans les années 1968

Publié le 10 avril par Heta Rundgren

Les « années 1968 » ont-elles été une époque de contestation des rôles de genre, des stéréotypes sexués ou des clichés virilistes ? Pour le savoir, ce livre veut saisir l’influence du genre dans les multiples formes de positionnement et de conflictualité politique, dans les organisations syndicales comme les groupes et partis politiques, les mouvements associatifs et les collectifs militants, dans cette période marquée par de nouvelles dynamiques féministes.

JPEG - 139.9 ko

Avec le soutien d’EFiGiES, de l’Institut de recherche interdisciplinaire homme société (IRIHS) et le groupe de recherche d’Histoire de l’université de Rouen.

Sommaire

Intersections
Genre, violence et révolution
Le genre des organisations
Genre, carrières et trajectoires
Prises de parole et mises en scène

Cet ouvrage est dirigé par les historiennes Ludivine Bantigny (université de Rouen), Fanny Bugnon (université Rennes 2) et Fanny Gallot (université de Paris-Est-Créteil).

Il recueille les contributions de Claire Blandin, Andrea Cavazzini, Maritza Felices-Luna, Anna Frisone, Vincent Gay, Dominique Grisard, Manus McGrogan, Ève Meuret-Campfort, Myriam Paris, Bibia Pavard, Vincent Porhel, Massimo Prearo, Ophélie Rillon, Caroline Rolland-Diamond, Cristina Scheibe-Wolff, Frédéric Thomas, Lorraine Wiss et Michelle Zancarini-Fournel.

Voir l’ouvrage sur le site de la maison d’édition.