Des sexualités globalisées à l’avant-garde ?

Publié le 2 mai par Heta Rundgren

L’ouvrage dirigé par Monique Selim et Wenjing Guo, Collection « Anthropologie critique », L’Harmattan, 2017.

Foncièrement intime, mais immédiatement globale, désormais destinée à être affichée et visibilisée, l’intimité sexuelle devenue orientation sexuelle est maintenant l’objet d’une gestion collective, politique et internationale qui encadre ses dimensions personnelles. Le sigle LGBT – Lesbian, Gay, Bisexual, Transexual – qui condense les orientations sexuelles majeures comme choix propre, a ainsi acquis une place centrale dans les programmes des grandes organisations internationales et il est devenu inesquivable pour les petites ONG en quête de financements. C’est cette primauté des droits sexuels que cet ouvrage explore sous différents angles et à partir de terrains contrastés en Chine, au Vietnam, au Laos, en Bolivie, au Cameroun et en France, dans une perspective anthropologique attentive aux logiques subjectives et singulières.

Les auteures

Monique Selim, directrice de recherches à l’IRD (Institut de recherche pour le développement), et Wenjing Guo, sont anthropologues au Centre d’études en sciences sociales sur les mondes africains, américains et asiatiques, Université Paris Diderot/INALCO/ IRD(CESSMA)

Ont participé à cet ouvrage :
Pascale Absi, Patience Biligha Tolane, Ting Chen, Marine Gilis, Monique Selim, Wenjing Guo.

Voir le site de l’Harmattan.

Téléchargez l’affiche avec la table des matières :

PDF - 719.4 ko