Des intrus en politique. Femmes et minorités : dominations et résistances

Publié le 31 janvier par Institut du Genre

Ouvrage de Mathilde Larrère et Aude Lorriaux, éditions du détour, janvier 2017.

Nos représentants politiques ont longtemps été des hommes blancs et aisés. Aujourd’hui la situation change et quelques places ont été cédées à des femmes, des personnes racialisées, issues des classes populaires ou homosexuels.

Pourtant pour ces intrus, le système politique s’apparente à une arène, tant le fait d’y entrer et de s’y maintenir relève de stratégies de combat. Attaques personnelles, soupçons d’incompétence, manoeuvres collectives : tout est bon pour juguler l’ouverture. Mais les nouveaux entrants ne sont pas démunis : jouer un rôle, se fondre dans le moule, brandir sa différence sont quelques-unes des multiples armes dont ils disposent, dont certaines à double tranchant.

Mathilde Larrère et Aude Lorriaux réussissent le double pari d’expliquer ces luttes sur le temps long de l’histoire depuis la Révolution française, et à hauteur de femme et d’homme. Elles ont interrogé plus de trente personnalités politiques, au plus haut niveau de responsabilité comme au niveau local, au sein des institutions comme à l’intérieur des partis. Une exploration rare de ceux qui, longtemps exclus du pouvoir, parviennent à s’y hisser.

Les autrices :
Mathilde Larrère est maîtresse de conférences en histoire politique du XIXe siècle à l’université Paris-est Marne-la-Vallée, chroniqueuse pour Arrêt sur Image et détricoteuse pour Médiapart.

Aude Lorriaux, est journaliste freelance, spécialisée en politique et discriminations. Elle travaille entre autres pour slate.fr.

Voir l’ouvrage sur le site de la maison d’édition.