Corps des femmes et espaces genrés arabo-musulmans

Publié le 6 juin par Heta Rundgren

Ouvrage édité par Corinne Fortier et Safaa Monqid, mai 2017, Karthala.

Les pays arabes ont récemment connu une série de ruptures politiques et d’évolutions sociales qui ont été l’objet de nombreuses analyses, et pourtant l’impact de ces changements sur les rapports de genre a peu été traité. Les dites « révolutions » ou « printemps arabe » en 2010- 2011, gagnent à être considérés comme des « révoltes » dans la mesure où elles n’ont pas abouti à des évolutions sociales majeures. Ce constat est particulièrement vrai dans le domaine des droits des femmes, et ce malgré une forte mobilisation de ces dernières, qui sera souvent suivie de violence. Ainsi, de symbole d’émancipation, la place Tahrîr est devenue
le symbole de la violence de genre existant en Égypte.

C’est ce dont rend compte cet ouvrage qui explore plus généralement la place que les femmes occupent en contexte arabo-musulman, dans les pays du Maghreb et du Moyen-Orient, ainsi qu’en contexte migratoire. L’approche ici développée est celle des sciences sociales, faisant essentiellement appel à l’anthropologie, à la sociologie, et au droit. Plusieurs axes liés au genre sont privilégiés : la mobilité et la spatialité, les luttes et les mobilisations féminines, les violences contre les femmes ainsi que leurs droits, la virginité et la sexualité, les nouvelles techniques liées à la procréation.

Cet ouvrage questionne les changements sociaux au prisme du genre dans ces différents domaines.

Corinne Fortier est anthropologue, chargée de Recherche au CNRS et membre du Laboratoire d’Anthropologie Sociale du Collège de France.

Safaa Monqid, socio-anthropologue et arabisante, est maître de conférences à l’Université Paris 3, Sorbonne Nouvelle et chercheur au Centre d’études arabes et orientales (CEAO).

Ont contribué à cet ouvrage : Hanin Barazi ; Ibtissem ben Dridri ; Nathalie
Bernard-Maugiron ; Naïma Chikhaoui ; Arielle Corobow ; Pearl Eliadis ;
Abdelhafid Hammouche ; Ines Horchani ; Irene Maffi ; Maria Frederika
Malmström ; Yamina Rahou ; Edwige Rude-Antoine ; Kalthoum Saafi
Hamda ; Tassadit Yacine.

Introduction : Le corps féminin en contexte arabo-musulman

PREMIÈRE PARTIE : ESPACES GENRÉS ET MOBILISATIONS
SOCIALES FÉMININES
1. Du printemps arabe au printemps des femmes
2. Les femmes de Tahrîr : entre féminisme et conflit politique
3. Femmes et modalités d’investissement des espaces au Caire
4. Rapports de genre, situation migratoire et appropriation des espaces par
une double contextualisation (France-Algérie)

DEUXIÈME PARTIE : VIOLENCES ET DROITS DES FEMMES
5. Le statut juridique des femmes dans l’Égypte postrévolutionnaire
6. Le viol dans le discours religieux au Maroc
7. Interculturalism, Gender and Islam in Quebec
8. Création littéraire et lutte symbolique. L’exemple de Nouara Bali,
poétesse kabyle

TROISIÈME PARTIE : TRANSGRESSION DE L’INTERDIT SEXUEL ET
VIRGINITÉ
9. Chirurgies de l’intime et autres illusionnistes de vertu. De la souillure à la
purification des corps
10. La virginité entre interdit et transgression en Algérie. Enquête auprès de
jeunes filles célibataires d’Oran
11. The body as the locus of moral cultivation by the self and others. Secret
acts, social virginity and the practice of female circumcision. An example
from Cairo
12. La fiction du genre chez Beauvoir, Sa‘dâwî et quelques autres

QUATRIÈME PARTIE : SEXUALITÉ, TECHNIQUES MÉDICALES ET
CORPS REPRODUCTIF FÉMININ
13. Mutilations sexuelles, droit et réparation chirurgicale en France.
L’exemple du corps féminin excisé
14. L’interruption volontaire de grossesse en Tunisie après la Révolution de
2011. Considérations sur l’émergence de nouvelles formes de subjectivité
15. Les procréations médicalement assistées en contexte musulman au
prisme du genre