ALPHAgENRE

Publié le 4 avril par Heta Rundgren

Parution de l’ouvrage de Marie-Dominique Garnier, L’Harmattan, juillet 2016.

ALPHAgENRE : ou comment lire avec les doigts. Les mots recueillis dans ce dictionnaire tactile de la langue contemporaine ont en commun de relayer le pouvoir de sexuation graphique, les effets de gangue et de gang d’une lettre phallique, micro-organe érectile de pouvoir : G ou g. De "genre" à "gouvernance", de "jungle" à "migrant" ou "hégémonie", cet essai analyse le régime graphique d’une lettre-corps, courroie de transmission d’une machine à binariser, à normer, à pré-former, à soumettre.

Sur l’autrice :
Angliciste de formation, après avoir enseigné dans les départements d’études anglophones des universités de Lyon, de Paris-Sorbonne et à l’Ecole Normale Supérieure de la rue d’Ulm, j’enseigne depuis 2007 au Département d’Etudes de genre de l’Université de Paris 8, anciennement "centre d’Etudes féminines", fondé par H. Cixous en 1974. Mes recherches portent sur les thématiques genre/écriture, langue/genre/études queer, et sur les concepts deleuziens dans le domaine des études queers/ trans (devenir, minorité, assemblage, immanence, vie).

Voir le site de la maison d’édition.