Médias au féminin : de nouveaux formats

Publié le 22 février 2016 par Equipe GIS IdG

Parution de l’ouvrage collectif

Hélène Barthelmebs-Raguin, Greta Komur Thilloy (dir.),
Médias au féminin : de nouveaux formats,
Paris, Orizons, "Universités / Sciences du langage", 2016, 212 p.

http://editionsorizons.fr/index.php/medias-au-feminin-de-nouveaux-formats.html

Présentation
Qu’elles soient littéraires, linguistiques, historiques ou encore médiatiques, les études qui composent ce volume se réunissent autour de l’écriture au féminin dans les médias. S’il ne suffit pas, bien sûr, d’être une femme pour développer une expression féminine, quelles stratégies discursives sont mises en œuvre dans le cadre d’une esthétique féminine ? Cette réflexion se veut interdisciplinaire et a pour enjeu les moyens discursifs mis en œuvre dans les médias au féminin.

Greta Komur-Thilloy, est professeure de Sciences du Langage à l’université de Haute-Alsace. Ses recherches portent sur la linguistique énonciative, la linguistique du discours, les types textuels et le discours rapporté ainsi que sur la didactique du FLE et sur l’acquisition des langues. L’auteure a publié de nombreuses études dans le domaine des sciences du langage, et, aux éditions Orizons : Presse écrite et discours rapporté, et, avec Pascale Trévisiol-Okamura, un volume thématique Discours, acquisition et didactique des langues, en 2012 dans la série « Sciences du langage » qu’elle dirige depuis 2010.

Hélène Barthelmebs a soutenu une thèse traitant De la construction des identités féminines. Regards sur la littérature francophone de 1950 à nos jours, (Peter Lang, 2015). Elle est actuellement enseignante à l’Université Paul-Valéry ― Montpellier 3, où elle assure des enseignements en littératures francophone et contemporaine. Ses travaux publiés et en cours portent sur les constructions genrées et l’écriture féminine dans les littératures francophones du XXe siècle, en étudiant les stratégies d’écriture au féminin aussi bien dans les francophonies du proche (et plus particulièrement chez les auteures romandes) que dans la littérature algérienne de langue française et la littérature québécoise.

Table des matières

Introduction, par Hélène Barthelmebs-Raguin et Greta Komur-Thilloy

Première partie. Écrire le genre, une hybridité créatrice
L’espace critique au féminin : l’oeuvre gidienne vue par la femme, par Justine Legrand
Pour une analyse stylistique de l’amour dans le roman de Camille Laurens L’Amour, par Jelena Antic
Les articles de Marguerite Duras dans Vogue : la voix des femmes à travers une écriture hybride, par Suk Hee Joo

Deuxième partie. Déconstruire et construire le genre féminin

  • Auteures francophones et parole littéraire. Tension de l’écriture, écriture de la tension, par Hélène Barthelmebs-Raguin
  • La déconstruction et la théorie du genre : une déconstruction, nouvelle anthropologie médiatique, par Hervé Ondua

    Troisième partie. La Presse et les femmes, perspectives historiques
  • Les stratégies discursives des premières journalistes en faveur de l’écrit féminin, par Lucie Roussel
  • Les lectrices et Veillées des chaumières au début de l’Entre-deux-guerres, par Chantal Dhennin

    Quatrième partie. La Presse féminine et les nouvelles technologies, réflexions linguistiques
  • La presse magazine féminine passe au web. Le cas de Be, par Julie Derro
  • Quelques enjeux discursifs d’une utilisation non-experte des chaînes thématiques sur Youtube, par Zina Touzé
  • Particularités discursives et linguistiques de la presse féminine russe, par Tatiana Musinova
  • Quelles différence (de style) entre hommes et femmes ? Étude comparative des stratégies discursives dans la presse magazine féminine et masculine, par Greta Komur-Thilloy et Agnès Leroux